DECLARATION DES MINISTRES DE LA SANTE DE LA CEEAC SUR LA POSITION REGIONALE DE LA STRATEGIE VACCINALE CONTRE LA COVID-19 ET LE SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDATIONS DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT SUR LA MISE EN PLACE DE L’ORGANISATION DE LA SANTE DE L’AFRIQUE CENTRALE (OSAC)

juin 3, 2021

Par visioconférence

Le 2 juin 2021

Nous, Ministres en charge de la Santé de la CEEAC ;

Réunis par visioconférence, le 2 juin 2021, à l’occasion de la VIIIème session des Ministres pour la position régionale de la stratégie vaccinale contre la COVID-19 et le suivi de la mise en œuvre des décisions relatives à l’opérationnalisation de l’Organisation de la Santé de l’Afrique Centrale (OSAC) ;

Rappelant l’article 82 du Traité instituant la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) tel que révisé en 2019 prévoyant la promotion et le renforcement de la coopération des États membres dans le domaine de la santé ;

Rappelant l’article 77 du même Traité stipulant l’engagement des États membres à instaurer une approche communautaire des questions de santé publique, de la pharmacie et des échanges d’expérience ;

Rappelant le Communiqué final de la VIIème session ordinaire de la réunion des Ministres de la Santé de la Communauté tenue du 12 au 13 février 2016 à Libreville portant adoption du mécanisme d’accélération de la mise en place de l’Organisation de la Santé pour l’Afrique Centrale (OSAC) et du Fonds Communautaire de la Santé pour l’Afrique Centrale (FCSAC). ;

Rappelant la Décision n°48/CEEAC/CCEG/XV/15 portant création du Fonds Communautaire de la Santé pour l’Afrique Centrale ;

Rappelant le Protocole instituant l’Organisation de la Santé en Afrique Centrale (OSAC) signé par le Président en Exercice de la CEEAC le 25 mai 2015 à N’Djaména ;

Réitérant notre engagement à accélérer l’opérationnalisation de l’Organisation de la Santé en Afrique Centrale (OSAC) ;

Saluant l’engagement de la Guinée-Équatoriale à abriter le siège de l’OSAC, pris lors de la IVème Session Ordinaire de la réuniondes Ministres de la Santé, tenue le 24 janvier 2013 à Malabo ;

Constatant le faible taux de couverture vaccinale en Afrique avec plus de 23 millions de doses de vaccin anti-COVID-19 administrées par rapport au 1,5 Milliard enregistré à l’échelle mondiale à la date du 18 Mai 2021, représentant moins de 2% ;

Considérant le retard accusé par la sous-région de la CEEAC en matière de vaccination contre la COVID-19 ;

Considérant la disparité dans les mécanismes d’acquisition et de financement de vaccins contre la COVID-19 dans la sous-région CEEAC ;

Considérant l’absence d’un mécanisme régional de réglementation en matière de santé pour accompagner les pays dans le choix des vaccins, médicaments et autres produits de santé ;

Constatant la faible adhésion des populations par rapport à la vaccination contre la COVID-19 ;

Constatant l’accès limité aux vaccins contre la COVID-19 pour les pays de la sous-région de la CEEAC ;

Constatant l’absence d’un mécanisme sous régional de concertation et d’orientation des décisions en matière de santé, exacerbé par la pandémie de la COVID-19 en cours ;

Reconnaissant la nécessité de mutualiser les ressources, y compris l’expertise dans les différentes spécialités de la Santé ;

Constatant l’absence d’une structure de coordination régionale de la Santé pour L’ensemble de la sous-région de la CEEAC ;

Constatant le retard accusé dans la mise en œuvre des décisions relatives à l’opérationnalisation de l’Organisation de la Santé en Afrique Centrale (OSAC) ;

Déclarons nous engager :

  1. A développer des stratégies nationales de communication alignées sur les orientations sous régionales pour améliorer l’adhésion des populations à la vaccination contre la COVID-19 ;
  2. A accélérer la mise en œuvre des plans nationaux de vaccination contre la COVID-19 ;
  3. A renforcer les mesures de prévention et de contrôle de l’infection au SARS-COV-2 ainsi que le dépistage et la prévention des comorbidités associées aux formes sévères de la maladie ;
  4. A mutualiser les ressources disponibles en matière de santé pour faciliter l’accès des populations aux services de santé de qualité ;
  5. A soutenir la mise en place du Sous-Comité Technique Spécialisé en Santé pour l’accompagnement des pays sur les questions de règlementation en matière de santé, notamment l’acquisition et le déploiement des vaccins contre la COVID-19 ;
  6. A soumettre à la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernements, pour signature, le protocole révisé instituant l’Organisation de la Santé de l’Afrique Centrale (OSAC) ;
  7. A soutenir l’accélération de l’opérationnalisation de l’Organisation de la Santé de l’Afrique Centrale (OSAC) ;

Fait à Brazzaville, le 2 juin 2021

PaysNomsTitresSignature
 République d’AngolaDr Sílvia LUTUCUTAMinistre de la Santé 
 Dr Franco MUFINDASecrétaire d´Etat de la Santé Publique 
 République du CamerounMonsieur  MEBOUNOUReprésentant du Ministre aux Relations Extérieures, Chargé des Institutions sous régionales 
 République CentrafricaineDr Pierre SOMSE  Ministre de la Santé et de la Population 
 République du Congo  Monsieur Gilbert MOKOKIMinistre de la Santé et de la Population 
 République de Guinée Equatoriale  Dr Diosdado Vicente NSUE MILANGMinistre de la Santé et de la Protection Sociale 
 République du RwandaDr PUNGA TharcisseSecrétaire d’Etat chargé de Soins de Santé Primaire 
 République Démocratique de Sao Tomé-et-Principe  Monsieur Edgar Manuel AZEVEDO AGOSTINHO DAS NEVESMinistre de la santé