Sao Tomé-et-Principe : Carlos Vila Nova déclaré vainqueur de l’élection présidentielle

septembre 7, 2021

Arrivé en tête au premier tour de l’élection en juillet dernier mais sans avoir atteint la majorité requise, l’ancien ministre des infrastructures de l’archipel, Carlos Vila Nova a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle, selon des résultats provisoires donnés par la Commission Electorale Nationale.

Son adversaire, l’ancien Premier ministre Guilherme Posser da Costa a, au cours d’une conférence de presse donnée hier, 06 septembre 2021 dans la capitale Sao Tomé, reconnu son échec et félicité l’heureux élu, une bonne leçon de fair Play et de culture démocratique, lorsque l’on sait que les élections ont toujours été sources de conflits dans certains pays de la région d’Afrique centrale.

Plus de 123 000 électeurs de Sao Tomé & Principé se sont rendus aux urnes installées dans 262 bureaux de vote, ce dimanche 5 septembre pour élire le prochain chef de l’État du pays.

Ce second tour initialement prévu début août s’est tenu finalement après plusieurs incidents qui ont retardé le scrutin et plongé le pays dans une crise politique. Pour appuyer le processus électoral en cours et contribuer à instaurer un climat d’apaisement sociopolitique du deuxième tour de l’élection présidentielle du 5 septembre 2021 et le transfert pacifique du pouvoir dans cet Etat membre de la Communauté, le Président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), son Excellence Gilberto Da Piedade Verissimo avait procédé à la nomination de S.E. l’Ambassadeur Manuel Domingos AUGUSTO, ancien Ministre des Relations Extérieures de la République d’Angola, en qualité d’Envoyé Spécial de la CEEAC en République Démocratique de Sao Tome et Principe.

Arrivé à Sao Tomé le 01er septembre 2021, l’Envoyé Spécial de la CEEAC a été reçu par le Président de la République, le Président de l’Assemblée nationale, le Premier Ministre, chef du Gouvernement et le Président de la cour constitutionnelle.

Avant le scrutin du 05 septembre, le diplomate angolais a également pris langue avec les deux candidats qui devraient s’affronter au deuxième tour. Toutes ces rencontres sont inscrites dans sa feuille de route à savoir exercer essentiellement une mission de bons offices auprès des acteurs politiques santoméens aux fins de préserver la stabilité politique en République Démocratique de Sao Tome et Principe.

De même, la CEEAC a déployé une mission d’observation électorale dans l’archipel, une mission qui a travaillé main dans la main avec celle de l’Union Africaine. Une Déclaration conjointe entre les deux institutions a été rendue publique.