Mise en œuvre de l’agenda de la paix et de la sécurité en Afrique centrale : signature entre la CEEAC et le Centre Africain pour la Résolution Constructive des Conflits

octobre 16, 2021

Le Président de la Commission de la CEEAC, Son Excellence l’Ambassadeur Gilberto Da PIEDADE VERISSIMO et le Directeur Exécutif Centre Africain pour la Résolution Constructive des Conflits (ACCORD), Maître VASOU GOUNDEN ont signé  ce vendredi 15 octobre 2021 par Visioconférence, un Protocole d’Accord de collaboration visant à renforcer la médiation et l’engagement des femmes et des jeunes dans la mise en œuvre de l’agenda de la paix et de la sécurité  en Afrique centrale. 

S’exprimant en premier, Maître VASOU GOUNDEN a expliqué que la signature de ce Protocole d’Accord ne faisait que renforcer le partenariat déjà solide liant la CEEAC à son Organisation, et qu’il jouerait un rôle vital dans la recherche des solutions africaines novatrices et efficaces aux défis africains.

Son Excellence l’Ambassadeur Gilberto Da PIEDADE VERISSIMO

« Les actions que nous menons et qui sont appuyées par ce mémorandum d’Accord doivent contribuer à accompagner les femmes et les jeunes de l’Afrique centrale à se former et à renforcer leurs capacités en matière de prévention, réduction et résolution des conflits », a-t-il déclaré

Maître VASOU s’est engagé à collaborer avec la CEEAC au maintien de la paix en Afrique. « Car sans une paix durable, il y a peu de chance de mettre en œuvre l’Agenda 2063 souhaité pour l’Afrique. » a-t-il conclu.  

Dans son allocution de circonstance, Son Excellence l’Ambassadeur Gilberto Da PIEDADE VERISSIMO a tout d’abord exprimé sa satisfaction de voir le partenariat scellé. Il a ensuite précisé que  la signature de ce protocole donne une indication de l’image dont la CEEAC jouit désormais auprès des acteurs de la scène internationale, suite à l’opérationnalisation de sa réforme.

Le Président de la Commission de la CEEAC précisera les contours de l’Accord en disant « Le protocole d’accord de collaboration que nous signons aujourd’hui s’inscrit de façon large dans l’un des cinq axes prioritaires de l’action de la CEEAC dans son ambition d’intégrer physiquement, économiquement, humainement et socialement les Etats de notre région. Il s’agit notamment de l’axe « Intégration Politique, Paix et Sécurité » qui vise à assurer la coopération politique et en matière de paix et de sécurité comme conditions préalables à une intégration régionale génératrice de stabilité et d’un développement socio-économique harmonieux»

Une vue des participants

La mise en œuvre des activités contenues dans l’Accord, si elle peut faire avancer le chantier de l’intégration politique, paix et sécurité, elle « devrait aussi contribuer à renforcer notre capacité d’innovation dans la recherche de solutions adaptées aux problèmes auxquels sont confrontés nos Etats et peuples. Elle devrait nous aider du même coup à progresser dans la voie de la recherche des solutions africaines aux problèmes africains » a-t-il ajouté, avant de conclure « J’appelle donc nos collaborateurs qui auront à faire vivre au quotidien ce partenariat auquel j’accorde une grande importance d’aider nos deux organisations à démontrer nos capacités respectives à construire un partenariat exemplaire ».

La signature de ce Protocole  intervient en marge de la deuxième édition de la Journée de l’intégration régionale de la CEEAC qui se célèbre du 11 au 19 octobre 2021  sous le thème « la CEEAC à la croisée des chemins : passer et reprendre le relais de l’intégration régionale ».