PROJET : RETRAITE DU PERSONNEL DE L’UNITÉ DE COORDINATION ET DE GESTION DU PROJET REDISSE IV

novembre 15, 2022

OUVERTURE D’UNE RETRAITE DU PERSONNEL DE L’UNITE DE COORDINATION ET DE GESTION DU PROJET REDISSE IV POUR UNE MEILLEURE COMPREHENSION DE GESTION POUR UNE MISE EN ŒUVRE EFFICACE DES ACTIVITES DU PROJET  

Ntoum, le 14 novembre  –  Ce lundi s’est ouverte dans commune de Ntoum les travaux de la retraite de trois (3) jours du personnel du Projet de Renforcement des Systèmes Régionaux de Surveillance des Maladies en Afrique Centrale, quatrième phase (REDISSE IV). Cette retraite a connu la participation des experts dudit Projet et certains hauts cadres de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale impliqués dans la mise en œuvre des activités du Projet.

Une vue de la seance de travail

La retraite a pour objectif global une meilleure compréhension commune en termes d’objectifs poursuivis, activités à mener et résultats attendus. Cette retraite permet également de construire l’esprit d’équipe au sein du projet pour accélérer la mise en œuvre des activités planifiées.

Dans son mot de bienvenue, Dr Ludovic FIOMONA TAMADEA, Coordinateur du Projet REDISSE IV-CEEAC a rappelé aux participants que le Projet REDISSE IV, vise à renforcer les capacités des Etats membres de la CEEAC en matière de surveillance des maladies émergentes et ré émergentes. Il leur a déclaré que cette retraite reste un moment de réflexion aussi bien stratégique que tactique qui permettra de dégager des perspectives pour le projet combien utile à notre sous-région connue pour son appartenance ou proximité avec la seconde plus vaste forêt au monde, considérée comme un réservoir de pathogène des maladies émergentes et ré-émergentes.

L’allocution d’ouverture de la retraite de Son Excellence Madame Kapinga-Yvette NGANDU, Commissaire en charge du Département de la Promotion du Genre, du Développement Humain et Social, a été prononcée par Monsieur Mathieu KINOUANI, Assistant Spécial de la Commissaire.

Photo de famille

Monsieur KINOUANI a déclaré aux participants que l’appui de la Banque Mondiale à travers le Projet REDISSE IV est venu à point nommé pour soutenir les efforts louables déployés par nos Etats membres en matière de renforcement des systèmes de santé pour mieux contrôler et riposter contre les maladies à potentiel épidémique et autres menaces de santé.

Il a souligné qu’on moment où le Projet arrive à mi-parcours, cette retraite est une opportunité pour échanger sur les principaux défis rencontrés par l’Unité de Coordination et de Gestion du Projet REDISSE IV, mais aussi elle permet  d’échanger avec les personnes ressources de la Commission de la CEEAC impliquées de près ou de loin dans la gestion du projet.

La première journée animée par Mr Jean NDJOYA, facilitateur général de la retraite a été marquée essentiellement par la présentation des réalisations et principaux défis rencontrés dans la mise en œuvre du projet, échange sur le cadre des résultats du projet et les principaux éléments constitutifs du processus de Gestion Axée sur les Résultats des projets et programmes.

Rappelons que le Projet REDISSE IV est financé par la Banque Mondiale que ce soit au niveau de la Coordination régionale basée au sein de la Commission de la CEEAC qu’au niveau des cinq (5) pays bénéficiaires membres de la CEEAC dont la République d’Angola, la République Centrafricaine, la République du Congo, la République Démocratique du Congo et la République du Tchad.