PREMIÈRE RÉUNION DU COMITÉ DE PILOTAGE DU PROGRAMME D’APPUI À LA STRATÉGIE DE SÛRETÉ ET SÉCURITÉ MARITIMES EN AFRIQUE CENTRALE (PASSMAR) DE LA CEEAC

janvier 24, 2023

Kinshasa (Rép. Démocratique du Congo), le 22 janvier 2023Sur invitation du Président de la Commission de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) Son Excellence Gilberto Da Piedade VERISSIMO,), il s’est tenu, le 22 janvier 2023, à Kinshasa et par visioconférence, la première réunion du Comité de Pilotage (COPIL) du Programme d’Appui à la Stratégie de Sûreté et Sécurité Maritimes en Afrique Centrale (PASSMAR).

Dix des onze Etats membres ont été représentés aux travaux en présentiel par les Ministres en charge de l’intégration régionale /Affaires Étrangères/Relations Extérieures, de la Défense nationale et seul la République du Rwanda a participé par visioconférence.

Une vue des participants

 Les membres du Comité de Pilotage PASSMAR ci-dessous ont pris part aux travaux :

  • Le Président de la Commission de la CEEAC ;
  • Le Chef de la Coopération de la délégation de l’UE au Gabon, et Sao Tomé et Principe, par visioconférence ;
  • Le Commissaire aux Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la CEEAC.

De même, les institutions spécialisées de la CEEAC et les organes de mise en œuvre de l’Architecture de Yaoundé ci-après ont également participé :

  • Le Centre Interrégional de Coordination (CIC) ;
  • Le Centre Régionale de Sécurité Maritime de l’Afrique Centrale (CRESMAC) ;
  • La Commission Régionale des Pêches du Golfe de Guinée (COREP).

Les partenaires de mise en œuvre ci-dessous ont pris part aux travaux :

  • L’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) ;
  • Assistance Technique – DAI  Global Austria GmbH & Co KG (AT-DAI).

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Son Excellence Monsieur Didier MAZENGA MUKANZU, Ministre de l’Intégration Régionale et Francophonie de la République Démocratique du Congo, Président en Exercice du Conseil des Ministres de la CEEAC. Elle a été ponctuée par trois interventions, à savoir :

  • L’allocution de Monsieur Jean BARBE, Chef de la Coopération, Représentant le Chef de la Délégation de l’UE au Gabon,  Sao Tomé et Principe et la CEEAC ;
  • L’allocution de Son Excellence Gilberto da Piedade VERISSIMO, Président de la Commission de la CEEAC ;
  • Le discours d’ouverture de Son Excellence Monsieur Didier MAZENGA MUKANZU, Ministre de l’Intégration Régionale et Francophonie de la République Démocratique du Congo, Président en Exercice du Conseil des Ministres de la CEEAC.

A l’ordre du jour, cinq points ont été inscrits et adoptés, à savoir :

 1 : Présentation du rapport final des travaux de l’atelier régional de lancement du PASSMAR ;

 2 : Présentation du rapport d’activités de l’Assistance Technique – DAI Global Austria GmbH & Co KG (AT-DAI) et bilan financier ; 

 3 : Présentation du rapport d’activités de l’ONUDC et bilan financier ;

  • Examen et validation du projet de plan de travail révisé et des recommandations ;

5 : Examen et adoption du rapport du Comité de Pilotage.

A l’issue des travaux, le Comité de Pilotage du PASSMAR a décidé de :

  • Suspendre la mise en œuvre du plan de travail actuel, jusqu’à l’adoption d’un nouveau plan d’action aligné sur les axes stratégiques de la politique intégrée des mers et des eaux continentales partagées de la CEEAC ainsi que sur le protocole révisé de Kinshasa relatif à la stratégie de sureté et sécurité des intérêts vitaux en mer et dans les eaux continentales partagées des États membres de la CEEAC ;
  • Solliciter une prorogation de la période de mise en œuvre du PASSMAR, eu égard au retard accusé du fait de la pandémie de la COVID 19 et de nouvelles orientations des Instances décisionnelles de la CEEAC dans le domaine de la sûreté et sécurité maritimes ;
  • Organiser un atelier régional, au mois de mars 2023, pour l’élaboration d’un nouveau plan d’action à soumettre à la validation du prochaine Comité de Pilotage ;
  • Convoquer au mois d’avril 2023, un Comité de Pilotage dédié notamment à l’examen et à la validation du nouveau plan d’action de mise en œuvre du Programme.