Le Président de la Commission de la CEEAC Installe les Membres du Comité de Pilotage qui va gérer les concours pour le choix d’un Hymne et d’une Devise régionales

octobre 13, 2021

Le lancement de l’organisation du concours qui vise à doter la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale de symboles, d’un hymne et d’une devise, s’est tenu ce 12 octobre 2021 dans le cadre de la célébration de la journée de l’intégration.

Le Président de la Commission de la CEEAC, Son Excellence Gilberto DA PIEADADE VERISSIMO, en présence des ambassadeurs des États membres, de Madame la Vice-Présidente de la Commission de la CEEAC, des Commissaires de la Commission de la CEEAC, des personnels de la Commission de la CEEAC, des partenaires au développement et de nombreux autres participants intéressés par la question, a ouvert la réunion en commençant par rappeler l’importance de l’hymne et de la devise dans le cadre de la mission de la CEEAC. Partant, dans son allocution d’ouverture, de la nécessité de prendre conscience et de transmettre aux jeunes générations « les trésors de cette intelligence sensible, intellectuelle, spirituelle, qu’est l’intégration régionale au service d’un développement humain et économique fondé sur l’équité sociale et le respect de notre environnement dans un espace régional de paix et de sécurité », il a rappelé la nécessité de « développer des outils mémoriels qui :

– portent l’histoire de la région,

– éveillent nos sens,

– dévoilent notre monde ; et

– révèlent pleinement notre identité. »

Le Président de la Commission de la CEEAC a alors présenté quelques-uns des membres de ce Comité Scientifique. Surprise et émotion de voir et de savoir que d’illustres noms comme celui de M. Sam Mangwana, Artiste musicien polyglotte ; le Pr. Charles Binam Bikoï Secrétaire exécutif du CERDOTOLA et, par ailleurs, vice-président du comité international de coordination de la musique ; le Pr Antoine Manda Tchebwa, Direteur Général du CICIBA qui conduit actuellement l’équipe qui travaille à faire reconnaitre la rumba congolaise comme patrimoine immatériel de l’UNESCO.

D’autres noms nous viennent du monde universitaire : M. Noé Landry Privace M’BOUANA de la République Centrafricaine, dont les travaux portent sur la Mécanique des fluides, Transferts et Échangeur de Chaleur ; et le Pr. Evariste NTAKIRUTIMANA du Rwanda, rédacteur en chef de Synergies Afrique des Grands Lacs, revue du GERFLINT ; tous deux membres actifs de la Commission Régionale d’Experts (CRE) de l’Agence Universitaire de la Francophonie (l’AUF).

Après avoir laissé la parole à chacun des membres présents à la réunion, SEM le Président de la Commission de la CEEAC a déclaré installé le Comité Scientifique. Puis, dans son propos de clôture, il a insisté sur le fait qu’une telle démarche mérite une réponse « consensuelle et équilibrée. C’est pour ces deux raisons qu’il nous faut faire appel d’une part à la consultation générale et, d’autre part, à la rigueur scientifique. » C’est l’une des conditions essentielles si l’on veut que « chaque ‘‘afrocentralien’’, c’est-à-dire les citoyens de notre espace communautaire de l’Afrique centrale, se reconnaisse en eux, s’y attache et les partage avec les générations ascendantes et descendantes. »

La responsabilité de présenter le processus prévisionnel dans lequel s’inscrit une telle démarche est revenue à Madame le Commissaire en charge du Département Promotion du Genre, Développement Humain et Social, superviseur de l’équipe de gestion de ce concours, S.E. Mme Kapinga-Yvette NGANDU.

Après avoir brossé quelques aspects des éléments névralgiques d’une telle démarche, elle a présenté le calendrier prévisionnel qui sera porté sur la table du Comité Scientifique, pour validation et opérationnalisation :

•   12 octobre 2021 : Installation du Comité Scientifique qui marque le lancement officiel du processus devant aboutir à l’obtention d’un hymne et d’une devise ;

•   25 octobre 2021 : première réunion du Comité Scientifique ;

•   25 novembre 2021 : publication officielle des TDR des deux concours en ligne ;

•   30 mars 2022 : dépouillement des propositions.

•   30 avril 2022 : Résultats de l’évaluation scientifique des propositions.

•   30 mai 2022 : Résultat de l’évaluation des propositions par le jury.

•   Publication des résultats : 21ème Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEEAC.

Sur ce, S.E. Madame Edith Félicie Noëlle Ngaeto Zam épouse Ondoua, Ambassadeur plénipotentiaire de la République du Cameroun, près de la République gabonaise, en tant que membre du Comité des Représentants Permanents de la CEEAC, a interpelé le Comité Scientifique en insistant sur la pluralité des spécialités scientifiques et artistiques qui compose ce comité scientifique et l’importance de la mission qui lui est confiée : « nos pères, nos mères, vos frères, vos sœurs, vos enfants et le monde entier ont les yeux rivés sur cette initiative » a-t-elle déclaré. « Puissiez-vous, avec mes plus vives félicitations, sentir la lourde tâche qui vous est confiée en ce jour ; mais, par-dessus tout, toute la confiance que nous mettons en vous pour nous conduire dans ce processus. »

Pour plus d’informations :

Contacter Mme Kapinga-Yvette NGANDU

Commissaire en charge du

Département de la Promotion du Genre, du Développement

Humain et Social, à la Commission de la CEEAC

S/C M. David Blaise OSSENE

Directeur, Éducation, Culture

et développement technologique

CEEAC, Libreville/Gabon

Mob. +241 77 05 66 49

e-mail : david.ossene@ceeac-eccas.org