Les entités onusiennes déployées en Afrique Centrale en conclave à Brazzaville

février 4, 2022

Brazzaville(République du Congo), le 1er février 2022Ouverture, ce jour dans la capitale de la République du Congo, de la dixième réunion des Représentants et Envoyés spéciaux du Secrétaire général des Nations Unies et des Directeurs régionaux et Coordonnateurs résidents du Système des Nations Unies en Afrique centrale. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence entre autres de Monsieur le Ministre de la Coopération internationale et de la promotion du partenariat public-privé, Son Excellence Denis-Christel Sassou Nguesso, du Président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC),SEM. Ambassadeur Gilberto da Piedade Verissimo, du Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, Chef du Bureau Régional des nations Unies pour l’Afrique centrale-UNOCA son Excellence François Lounceny Fall, du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, SEM. Annadif Mahamat Saleh, de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la République démocratique du Congo, SE. Mme Bintou Kéita et du Coordonnateur résident du système des Nations Unies en République du Congo, SEM. Chris Mburu.

Une vue du présidium

Les débats ont porté sur les questions de paix, de sécurité et de gouvernance avec pour objectifs fondamentaux :

  • Examiner et valider le cadre régional de prévention des conflits en Afrique centrale ;
  •  Discuter l’agenda de la sécurité climatique en Afrique centrale ;
  •  Échanger sur le partenariat entre la CEEAC et le système des nations dans un contexte de relance de l’intégration régionale ;

Au cours de son intervention, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, Chef du de l’UNOCA son Excellence François Lounceny Fall a plaidé pour la « mise en place d’un cadre relatif à la gouvernance et au renforcement des espaces démocratiques en Afrique centrale ».  Dans son allocution de bienvenue, M. Chris Mburu, Coordonnateur résident du système des Nations unies au Congo, s’est dit heureux d’accueillir ses collègues  et de contribuer aux échanges avec eux en vue de « définir une réponse collective et solidaire » sur les enjeux de paix, de stabilité et de développement de l’Afrique centrale.

Prenant la parole à son tour, le Président de la Commission de la CEEAC, son Excellence Gilberto Da Piedade Verissimo s’estréjoui que les présentes assises aient inscrit à leur ordre du jour l’examen d’un projet de cadre régional de prévention des conflits et qu’elles se tiennent juste après la XXème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC qui s’est tenue à Brazzaville, le 19 janvier dernier. Cette réunion a-t-il renchérit, a complété l’architecture de paix et de sécurité de la CEEAC, notamment en la dotant d’un nouvel outil appelé à jouer un rôle crucial dans la prévention de conflits. Il a enfin appelé ses partenaires à orienter les énergies vers la prévention structurelle des conflits. «  Il n’y a en effet pas d’autre manière d’y travailler que d’investir de façon consciente dans l’amélioration de la gouvernance dans les Etats-membres.. Un tel investissement passera nécessairement par la mise en œuvre des traités, conventions et autres instruments internationaux, continentaux et régionaux pertinents en matière de paix et de sécurité. »