CEEAC-UA : Sensibiliser pour susciter la ratification du Traité sur les médicaments

juin 30, 2021

Libreville(Rép. Gabonaise), le 29 juin 2021Arrivé depuis le 26 juin dernier en République Gabonaise, l’Envoyé Spécial de l’Union Africaine pour l’Agence Africaine des médicaments, son Excellence Michel SIDIBE a été reçu ce matin par les hautes autorités de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), notamment SEM. Mangaral Banté, commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité, assurant l’intérim du président de la Commission et S.E Madame Yvette-Ngandu Kapinga, Commissaire à la promotion du Genre, Développement Humain et Social.

La visite de l’Envoyé Spécial de l’UA qu’accompagne la Directrice de la Division Santé, Population et Nutrition, SE Madame Margaret Agama Anyetei, s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation au processus de ratification du Traité constitutif de l’Agence Africaine des médicaments(AAM).

Photo de famille

L’Envoyé Spécial de l’UA a rendu compte du chaleureux accueil qui lui a été réservé par le gouvernement gabonais. Cette campagne de sensibilisation vise à requérir la ratification de quinze pays. Pour le moment six pays de l’Afrique centrale ont signé ledit Traité, à savoir, la République Gabonaise, la République du Cameroun, la République du Congo, la République du Tchad, la République du Rwanda et la République du Burundi. Des six pays, un seul a ratifié le Traité : il s’agit du Rwanda. Le Cameroun, le Gabon et le Tchad sont en voie de le faire.

M. SIDIBE a évoqué également la propagation du nouveau variant du Covid-19, notamment en Afrique du sud. Il a déploré le fait que les vaccins ne soient pas suffisamment disponibles dans notre continent et insisté sur la nécessité de mutualiser les efforts de nos chercheurs et autres décideurs pour parvenir à africaniser la recherche scientifique, développer la pharmacopée traditionnelle, afin de nous permettre de développer de nouvelles formes de lutte contre la maladie. Il ne s’agit pour nous, non pas de se substituer à ce qui se fait, mais de renforcer les capacités de lutte, a souligné l’Envoyé Spécial de l’UA.

La délégation de la CEEAC

Pour leur part, les dirigeants de la Commission de la CEEAC ont évoqué la création de l’organisation de la santé de l’Afrique Centrale, une structure qu’abritera la Guinée Equatoriale et qui permettra d’effectuer des recherches, de répertorier et de produire des médicaments. Ils ont salué la décision du Rwanda de produire les vaccins contre la Covid-19.

L’Envoyé Spécial de l’Union Africaine a demandé aux dirigeants de la Commission de la CEEAC de relayer la sensibilisation sur la ratification du Traité.

Après Libreville, la délégation de l’Union Africaine s’envolera pour Kinshasa et Brazzaville.