Evaluation Régionale des Aléas, Vulnérabilités et Risques
dans les pays de la CEEAC

Termes de référence

Contexte
Les effets de la pression démographique, de l'urbanisation non planifiée, de la perte de biodiversité, de la dégradation des terres et des écosystèmes, du changement climatique et des tendances économiques complexes de la mondialisation peuvent partiellement expliquer l'augmentation et l'intensité des catastrophes dans le monde. Les risques naturels touchent de manière disproportionnée les pays à faible revenu et ceux qui bénéficient le moins de la création de richesse avec la mondialisation économique. En Afrique, en particulier, diverses formes de vulnérabilité ont le potentiel d'amplifier les aléas mineurs en catastrophes majeures. Depuis 1970, l'Afrique subsaharienne a connu plus de 2 000 catastrophes, dont un peu moins de la moitié au cours de la dernière décennie1. Les catastrophes les plus courantes en Afrique subsaharienne sont les inondations et les sécheresses ; d'autres risques tels que les cyclones, les tremblements de terre, les glissements de terrain, les éruptions volcaniques et les épidémies ont de sérieuses conséquences sur l'approvisionnement durable en eau, la santé, la sécurité alimentaire, la productivité agricole, les moyens de subsistance et la gestion des risques budgétaires.

https://wbgeconsult2.worldbank.org/wbgec/protected/index.html#$h=1527600892155

(publié le 21 Mai dernier sur le site de la Banque mondiale, date limite de soumission des expressions d'intérêt au jeudi 14 Juin 23h heure de Washington DC..)

Lire la suite ( en PDF)

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

A SUIVRE

LOGO REUNION CULTURE BZV

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.