TERMES DE REFERENCE

 

RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT INTERNATIONAL POUR L’ELABORATION D’UNE BASE DE DONNEES SUR LE COMMERCE EXTERIEUR DES PAYS D’AFRIQUE CENTRALE

1.Contexte

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), créée en 1983 et qui regroupe dix pays (Angola, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République Démocratique du Congo, Sao Tomé, Tchad) a été identifiée comme l’une des cinq grandes zones de développement en Afrique et en cela, constitue l’un des piliers sur lesquels l’Union Africaine entend bâtir la coopération et l’intégration continentales. Dans cette perspective, la CEEAC est résolument engagée dans la mise en œuvre des actions devant concourir à l’atteinte de l’objectif principal que se sont fixés les pères fondateurs de l’Union africaine à savoir : « accélérer le processus de mise en œuvre de la Communauté économique africaine afin de promouvoir le développement socio-économique de l’Afrique et de faire face de manière plus efficace aux défis de la mondialisation ».

 

Parmi ces chantiers de l’intégration, celui de la disponibilité des statistiques fiables et de leur harmonisation est au cœur des priorités de la CEEAC. En effet, les statistiques sont en général indispensables pour orienter les décisions en matière de développement économique. Dans le contexte des pays en développement, notamment ceux de l’Afrique Centrale, le déficit en statistiques fiables a pendant longtemps perduré et souvent conduit à des choix et décisions inappropriées, notamment en ce qui concerne les politiques nationales et régionales en matière de commerce et de l’impact de ces politiques sur le développement.

Dans l’optique de pallier ces insuffisances, le Secrétariat général de la CEEAC, fort des dispositions prévues dans son Traité, s’est engagé, depuis 2010, avec l’appui des partenaires au développement dont le Centre du Commerce International (ITC) et la Banque Africaine de Développement (BAD) dans le vaste chantier de l’harmonisation des statistiques du commerce et de leur consolidation en vue d’en faciliter leur utilisation et leur diffusion auprès des acteurs économiques. Un mécanisme de collecte des données, suivi par la publication de l’annuaire des statistiques du commerce extérieur est effectif depuis lors. Avec l’appui du programme PARCI de la BAD, un règlement pour la collecte et le traitement des statistiques du commerce extérieur a été adopté et est en vigueur dans l’espace CEEAC. Il est fondé sur la méthodologie IMTS[1] 2010, développée par la Commission des statistiques des Nations Unies, et qu’il convient de vulgariser auprès des pays de la région.

2.Justification

En relation avec ses missions pour bâtir l’intégration régionale en Afrique centrale, l’action de la CEEAC vise à permettre à la région de constituer une banque de données harmonisées sur les flux commerciaux des pays membres de la Communauté qui servirait entre autres, à suivre les évolutions et performances commerciales des économies de la région sur le plan international, à promouvoir le commerce des pays de la région, à affiner les positions dans le cadre des négociations commerciales, et à mettre en place des instruments fiables (contribution des Etats, mécanismes de compensation des pertes de recettes, etc.) pour la gouvernance de l’intégration régionale.

3.Objectifs

L’objectif majeur de la mission est de renforcer les capacités des Etats membres de la région et du Secrétariat général de la Communauté en vue d’améliorer la qualité et la disponibilité des informations portant sur les flux du commerce, notamment intra-régional.

Les objectifs spécifiques : il s’agit de

  • Mettre en place un système de gestion et de diffusion des statistiques du commerce extérieur des pays de l’Afrique centrale.
  • Renforcer les capacités techniques du Secrétariat Général de la CEEAC dans l’exploitation des statistiques du commerce pour l’élaboration des instruments communautaires d’intégration fiables.
  • Appuyer les efforts du Secrétariat général dans la production et l’exploitation des statistiques du commerce extérieur à des fins d’analyses diverses.

4.Résultats attendus

Au terme de la mission, le Secrétariat général de la CEEAC aura amélioré ses capacités pour la gestion des données et sera à même de produire sur une base régulière et de diffuser, des éléments et supports d’information spécifique sur le commerce répondant aux besoins des gouvernements et des milieux d’affaires.

En particulier :

  1. Une base de données permettant la gestion des statistiques du commerce des pays de la région et l’automatisation des instruments communautaire d’intégration est opérationnelle ;
  2. Un système d’échanges et de diffusion des données avec les pays membres de la Communauté est mis en place ;
  3. Le personnel du Secrétariat général en charge des statistiques, ainsi que les correspondants des pays membres de la Communauté sont formés à l’utilisation de ce système d’information régional.

5.Tâches à réaliser et méthodologie suggérée

Les modalités pratiques de mise en œuvre de la mission relèvent de la compétence du Chef de la Cellule des statistiques du Secrétariat général de la CEEAC conformément aux objectifs et résultats attendus de l’intervention. Au démarrage de la mission, un Comité de suivi sera mis sur pied au niveau de la CEEAC et une réunion technique sera organisée avec les experts de la CEEAC pour mieux situer les tâches à accomplir par le consultant. Pour l’essentiel, les principales tâches qu’il aura à réaliser sont les suivantes :

ü  Préparation des outils et supports méthodologiques :

La fiabilité des statistiques du commerce extérieur repose sur des approches méthodologiques et outils (nomenclatures, textes et documents) qu’il convient de maîtriser. Le Consultant veillera à l’identification, la recherche et à l’acquisition des outils susceptibles d’améliorer la qualité des statistiques produites par les Etats de la région.

ü  Proposition des fonctionnalités de la base de données:

Le Consultant s’inspirera des fonctionnalités qu’offrent les banques et bases de données internationales comme Comtrade (UN), TradeMap (ITC), WITS (BM), TRAINS (CNUCED) et intégrera la possibilité d’exploiter les données des institutions internationales comme la FAO(produits agricoles, élevage), de la Banque mondiale (cours des produits de base) pour proposer un système de gestion efficace et relativement complet.

ü  Suivi de la mise en œuvre du IMTS 2010:

Le Consultant veillera à la stricte application du IMTS 2010 ainsi que des dispositions du Règlement de la CEEAC dans la conception des différentes tables de la base de données. Dans cette perspective il veillera à intégrer les différentes nomenclatures de produits (SH actualisée et tables de passage des versions précédentes), des pays, les régimes douaniers, etc.

ü  Mise en place des outils d’analyses :

Le Consultant développera des requêtes spécifiques pour le calcul des principaux agrégats, indicateurs et indices du commerce extérieur.

ü  Appui à la mise en place des instruments d’intégration:

Le Consultant appuiera la Cellule statistiques dans la mise en place d’un mécanisme régional automatisé pour la collecte et le traitement des statistiques du commerce des services. Il s’agit notamment du mécanisme de calcul de la Contribution communautaire d’intégration, du mécanisme de compensation des pertes de recettes subies par les Etats du fait de la libre circulation des marchandises au sein de la zone de libre-échange.

ü  Mise en place du système d’échanges avec les correspondants et de diffusion des informations:

Le Consultant veillera à proposer un mécanisme d’échanges de données pour permettre aux correspondant de faire remonter des fichiers assez lourds ; de même, le système proposé devra permettre une bonne diffusion des statistiques. Des requêtes spécifiques seront donc conçues pour satisfaire les besoins des utilisateurs finaux, permettre d’édition des rapports et autres supports d’information.

ü  Mise en place du système d’échanges avec les correspondants et de diffusion des informations:

Le Consultant développera des modules et supports de formation pour les experts de la CEEAC et les correspondants nationaux qui auront à utiliser cette base de données.

6.Profil du Consultant

Profil

La mission sera conduite par un expert statisticien pour une durée de 4 mois. L’Expert travaillera sous la supervision du Chef de la Cellule statistiques du Secrétariat général de la CEEAC.

Qualification et compétence (formation, expérience, référence et catégories)

Diplôme universitaire de troisième cycle ou équivalent dans les domaines de la statistique ou de l’informatique appliquée. Expérience d'au moins 10 ans dans l’élaboration des statistiques du commerce extérieur, la conduite des programmes de développement dans les domaines de la statistique ou du commerce et le développement des applications informatiques. Bonne connaissance des principaux logiciels de traitement des statistiques du commerce extérieur (SYDONIA, EUROTRACE, TRAINS, WITS, COMTRADE, TRADEMAP, etc.) et des outils informatiques.

Pour ce poste, une bonne connaissance des logiciels de bases de données (ACCESS, PARADOX, ORACLE) et de programmation VISUAL BASIC, SQL est souhaitée.

7.LIEU, DUREE ET CHRONOGRAMME

Durée et chronogramme

L’intervention se déroulera sur une période d’un an avec un temps de travail n’excédant pas trois mois. Ci-dessous une esquisse du chronogramme détaillé des activités

Mois 1 Mois 2 Mois 3
Briefing avec l’équipe de la CEEAC – Echanges sur le contenu de la mission
Etat des lieux - Rapport de démarrage
Préparation des outils (nomenclatures, méthodologies, etc.)
Conception de la base de données (tables, requêtes, etc)
Développement
Réalisation des tests avec les données collectées par le Secrétariat général
Préparation de l’atelier de formation

 

Lieu de la prestation

La mission du consultant se déroulera à Libreville (Gabon) au siège du Secrétariat général de la CEEAC.

8.RAPPORTS A SOUMETTRE

Contenu

Le consultant présentera un rapport en français. Il remettra à la CEEAC, les références, les différentes applications informatiques de traitement des statistiques du commerce les données et les outils méthodologiques ayant servi à réaliser sa mission.

Nombre d’exemplaires de rapport(s)

Le rapport final sera présenté en six (06) copies papier, et en version électronique au format Word.

 


[1] International merchandises trade statistics

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.