La capitale congolaise abrite du 07 au 08 octobre 2019 l’atelier national de la République du Congo de validation du projet de convention portant création de l'organisme de bassins transfrontaliers de l’Ogooué, du Ntem, du Komo, de la Nyanga, du Woleu et du Mouni.

L’objectif de cette rencontre était de partager et d’examiner au niveau national, le projet de convention pour la création de l’Organisme de Bassins Transfrontaliers. Plus spécifiquement, il s’agit de présenter et discuter de manière exhaustive le projet de convention, sur la forme comme sur le fond et de commencer à réfléchir, avec la Structure Focale Nationale du Congo et en fonction des attentes des acteurs clé, aux outils d’opérationnalisation de cette Convention.

 

La cérémonie d’ouverture a été marquée par deux allocutions au nombre desquelles, l’allocution du représentant du Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) Monsieur Désiré Armand NDEMAZAGOA BACKOTTA, Coordonnateur de l’Unité de Démarrage du Centre Régional de coordination de la Gestion des Ressources en Eau de l’Afrique Centrale (UD/CRGRE), et le discours d’ouverture du Directeur de Cabinet, Monsieur Yannick Lionel NKODIA représentant le Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique.

Monsieur Désiré NDEMAZAGOA, prenant la parole, a exprimé la gratitude de la Communauté aux Autorités de la République Congolaise, pour leur disponibilité et la promptitude avec laquelle elles ont bien voulu accepter d’abriter cet atelier. Il a réitéré la gratitude du Secrétariat général de la CEEAC à l’égard de Facilités Africaine de l’Eau (FAE) et de celle pour la Préparation des Projets d’Infrastructures du NEPAD (IPPFP-NEPAD) qui accompagnent la Communauté dans le développement de cadre formel de gestion des bassins transfrontaliers de l’Ogooué, Ntem, Nyanga et Komo. Il a indiqué que c’est sur la base des conclusions des échanges faits sur le rapport « Etat des lieux multisectoriels des ressources en eau et ressources connexes des bassins versants de l’Ogooué, la Nyanga, de la Komo et du Ntem, l’état de la gouvernance, et celui de l’environnement socio-économique » dans les Etats concernés par le projet que le Consultant à proposer un projet de convention pour la gestion des ressources en eau des bassins cités précédemment. Le Représentant du Secrétaire général de la CEEAC a terminé son propos en souhaitant plein succès aux travaux.

Monsieur Yannick Lionel NKODIA , au nom du Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique a souhaité aux participants, et notamment aux Honorables Représentants des collectivités territoriales, une chaleureuse bienvenue et un agréable séjour à Libreville. Il a ensuite indiqué les préoccupations à résoudre avant l’étape de validation du projet de convention identifiées lors des réunions préparatoires du présent atelier que sont principalement le champ de compétence de la coopération technique et le rôle de la Structure Focale Nationale dans la mise en œuvre du futur Organisme de bassin Transfrontalier. Il a poursuivi en réitérant l’entière disponibilité et l’engagement de la République du Congo de ne ménager aucun effort dans le processus de la mise en place de l’Organisme des Bassons Transfrontaliers. Il a déclaré ouvert les travaux de l’atelier national de validation du projet de convention portant création de l'organisme de bassins transfrontaliers de l’Ogooué, du Ntem, du Komo, de la Nyanga, du Woleu et du Mouni..

photo atelier congo 2Prennent part aux assises les membres de la Structure Focale Nationale du Congo, les représentants de la Société Civile et des collectivités territoriales des Sous-Préfectures de Nyanga et de Divénie, les Directeurs Départementaux des secteurs de l’eau, de la pêche, de l’agriculture, de l’élevage, les experts de la CEEAC et celui de GWP-Caf.

Il s’agit de l’entame du processus de validation dudit projet de convention par les Experts. Ce processus commence à Brazzaville au Congo par l’organisation de la présente consultation nationale puis se poursuivra au Gabon, au Cameroun et en Guinée Equatoriale et s’achèvera au Cameroun par l’organisation d’un atelier régional réunissant les représentants des Structures Focales Nationales des 4 pays et des Experts des Partenaires techniques ainsi que de la CEEAC.

Par ces ateliers nationaux, il sera question de recueillir les observations et commentaires des parties prenantes sur la version provisoire dudit projet de convention, qui n’est autre qu’un projet de pacte, un projet d’accord de volonté entre le Cameroun, le Congo, le Gabon et la Guinée Equatoriale pour une gestion durable et responsable des ressources en eau de ces bassins au bénéfice des générations actuelles et futures pour le développement durable de la région.

L’atelier national du Gabon est prévu du 10 au 11 octobre 2019, celui du Cameroun du 14 au 15 octobre 2019 et de la Guinée Equatoriale du 17 au 18 octobre 2019.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.