Représentant le Secrétaire général de la CEEAC, l’Honorable TABU ABDALLAH MANIRAKIZA, Secrétaire général Adjoint de la CEEAC chargé du Département des Programmes, Budget, Administration et Ressources Humaines (SGA/DPBARH) a pris part ce mercredi 10 avril 2019, au lancement des travaux de l’atelier sous-régional pour le renforcement des capacités sur la promotion de l’entreprenariat et l’employabilité des jeunes dans les chaines de valeur agricoles en Afrique Centrale.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est tenue en présence de Monsieur BIENDI MAGANGA MOUSSAVOU, Ministre gabonais de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Alimentation chargé du Programme GRAINE, de Monsieur HELDER MUTEIA, Coordonnateur du Bureau Sous-Régional de la FAO pour l’Afrique Centrale et du Représentant du Ministre gabonais en charge de l’Emploi.

Presidium de l'atelierDans son intervention, le SGA/DPBARH a souligné la problématique de l’employabilité des jeunes qui est une préoccupation majeure dans l’ensemble des Etats membres de la CEEAC. Face à cette situation, il est question d’envisager des réponses globales d’où l’importance de cet atelier dont les recommandations fortes devront susciter des réflexions visant à créer des meilleures opportunités pour l’employabilité des jeunes en Afrique centrale.

Le SGA a rappelé que le secteur agricole est l’un des secteurs pourvoyeurs d’emplois et il est désormais question d’accélérer le processus de la transformation de cette Agriculture en Afrique conformément aux engagements des Chefs d’Etat et de Gouvernement pris lors du 23ème Sommet de l’Union Africaine tenue en juin 2014 à Malabo en Guinée Equatoriale.

L’atelier sous-régional pour le renforcement des capacités sur la promotion de l’entreprenariat et l’employabilité des jeunes dans les chaines de valeur agricoles en Afrique Centrale est organisé par la FAO en partenariat avec le Bureau International du Travail. Il s’agit de la mise en œuvre d’une des recommandations de la conférence régionale sur l’emploi des jeunes en agriculture qui s’est tenue à Kigali au Rwanda les 20 et 21 août 2018 visant à renforcer le potentiel du secteur agricole pour créer des emplois décents pour les jeunes africains.

De façon spécifique, l’atelier vise à :

  • améliorer la connaissance des concepts et la théorie du changement liée à l’emploi productif et au travail décent, en examinant les défis et obstacles ainsiAtelier FAO agri jeun que leurs causes ;
  • analyser les causes et influences multidimensionnelles qui créent des déficits du travail décent et des défis particuliers rencontrés par les jeunes des zones rurales en Afrique Centrale ;
  • fournir et examiner avec les participants divers approches, stratégies, outils existants pour intégrer l’emploi des jeunes dans les politiques et programmes de développement agricoles et ruraux, ainsi que les liens avec les divers secteurs ruraux, aussi bien dans la formulation que dans la mise en œuvre ;
  • présenter et promouvoir des échanges sur des exemples de bonnes pratiques, d’expériences et de solutions innovantes, relatifs à l’emploi décent pour les jeunes dans l'agriculture, à la fois de la sous-région ainsi que d'autres parties de l'Afrique (en s'appuyant autant que possible sur les champions et les personnes ressources) et analyser les perspectives de mise en contexte dans la sous- région et au sein des Etats membres.

Les travaux de l’atelier se dérouleront du 10 au 12 avril 2019 en présence des Experts de la CEEAC, des organisations des jeunes venues des différents Etats de la sous-région et des Experts la FAO, de la BAD et du BIT chargés de l’employabilité des jeunes dans le secteur agricole.