En marge de la 4ème Réunion du Bureau de la Conférence Ministérielle Africaine sur la Météorologie (AMCOMET) et du 13ème Forum des usagers de l’Organisation Européenne pour les Satellites Météorologiques (EUMETSAT) en Afrique prévue du 21 au 28 septembre 2018 à Abidjan en Côte d’Ivoire, Madame MFOULA Marie Thérèse Chantal, Secrétaire général de la CEEAC en charge du Département de l’Intégration Physique, Economique et Monétaire (SGA/DIPEM) a été reçue, le jeudi 20 septembre 2018 à l’Hôtel Azalai d’Abidjan en Côte d’Ivoire, en audience par Monsieur TAALAS Petteri Secrétaire général de l’Organisation Météorologique Mondiale (SG/OMM).

L’audience a eu lieu en présence du Chef de Service Agriculture et Développement Rural et le Coordonnateur des Programmes de Gestion des Risque de Catastrophe du côté de la CEEAC et de la Responsable en charge des Programmes en ce qui concerne l’OMM. Comme dans ses habitudes, la SGA/DIPEM a voulu marquer la présence de la CEEAC lors de ces événements mondiaux par cette audience en vue d’échanger avec son interlocuteur sur les questions de coopération qui lie la CEEAC et l’OMM.

Dans ses propos introductifs, Madame MFOULA Marie Thérèse Chantal a remercié l’OMM au nom du Secrétaire général de la CEEAC, pour tous les appuis apportés dans l’opérationnalisation du Centre d’Application et de Prévisions Climatologique de l’Afrique Centrale (CAPC-AC) basé à Douala au Cameroun. Ce centre appelé à devenir un centre de référence de l’OMM, a été créé par la Décision n°72/CEEAC/CCEG/XVI/15 des Chefs d’États et de Gouvernement de la CEEAC tenue le 25 mai 2015 à N’Djamena au Tchad. La SGA/DIPEM a souligné l’importance de coopération entre la CEEAC et l’OMM qui a permis de conduire plusieurs études en vue de la création et de l’opérationnalisation du CAPC-AC.

La SGA/DIPEM a rappelé les importants efforts déjà consentis par la CEEAC notamment la signature de l’Accord de Siège avec la République du Cameroun, la construction du siège à Douala, l’adoption des textes (règlements et statuts) par le Conseil des Ministres de la CEEAC en charge de la Météorologie en octobre 2017 à Brazzaville au Congo, la mise en œuvre du projet d’Information Satellitaire pour la Réduction des Risques de Catastrophes en Afrique Centrale (SAWIDRA-AC) avec l’appui financier du Programme ACP-UE dans le cadre du 10ème FED, et les négociations en cours avec la Commission de l’Union Européenne et le Secrétariat Général des ACP pour la mise en œuvre des projets pouvant concourir au fonctionnement du CAPC-AC dans le cadre du 11ème FED.

Ces efforts vise à donner à la CEEAC les moyens pour faire face aux catastrophes et autres défis, notamment les inondations récurrentes dans les grandes villes d’Afrique centrale, les menaces d’éruptions volcanique en RDC et au Rwanda, les émissions de gaz toxique dans le lac de KIVU et les effets négatifs des changements climatiques sur les productions agricoles.

Madame MFOULA Marie Thérèse Chantal a réaffirmé la volonté du Secrétariat général de la CEEAC de raffermir sa coopération avec l’OMM pour faire face à tous ces problèmes et sollicité l’appui de cette Institution pour mieux permettre à la CEEAC de rendre véritablement opérationnel le CAPC-AC.

Prenant la parole, le Secrétaire général de l’OMM a tout d’abord remercié la Secrétaire Général Adjoint de la CEEAC en charge du Département de l’Intégration Physique, Economique et Monétaire (SGA/DIPEM) et ses collaborateurs pour avoir accepté cette audience. En ce qui concerne la coopération entre les deux Institutions, Monsieur TAALAS Petteri, a souligné la nécessité de continuer à maintenir cette relation pour le bien être de la population de l’Afrique centrale. Il s’agit de faire profiter les usagers d’Afrique centrale des données météorologiques et autres services développés par l’OMM et ses partenaires.

Le Secrétaire général de l’OMM s’est dit disponible à contribuer afin que le CAPC-AC puisse être opérationnel le plus rapidement possible. Aussi a-t-il noté l’importance de la participation des Etats membres de la CEEAC dans cette phase cruciale afin de mobiliser les ressources logistiques et financières indispensables au démarrage des activités du CAPC-AC. L’étape de reconnaissance de ce centre comme une référence au niveau régional par l’OMM devra s’effectuer progressivement sur la base des efforts fournis et des résultats obtenus en termes de productions, de traitement et d’analyse des données météorologiques.

Monsieur TAALAS Petteri a enfin souligné les questions d’adaptation dans le cadre de la lutte contre les effets dus aux changements climatiques et la mise à disposition des données aux producteurs locaux et aux autres usagers dans les Etats membres en vue d’anticiper sur la survenue des catastrophes.

A l’issue de cette audience, Madame MFOULA Marie Thérèse Chantal et Monsieur TAALAS Petteri ont émis le souhait de voir les relations de coopération entre la CEEAC et l’OMM se développer davantage. Ils se sont réjouis de cette volonté de renforcer le partenariat lors d’une prochaine visite du Secrétaire général de l’OMM en prélude au 1er Forum Hydrométéorologique de l’Afrique centrale qui aura lieu à Libreville au Gabon au mois de novembre 2018.