Libreville(Rép. Gabonaise), le 10 septembre 2018- Ouverture ce matin dans la capitale gabonaise de l’Atelier régional de consultation sur le Document de stratégie d’intégration régionale (DSIR)-Afrique centrale 2018-2025, combiné à la restitution de l’étude sur l’industrialisation durable de la filière bois dans les pays du Bassin du Congo.

le DSIR-AC 2018-2025 a pour objectif global d’accélérer la diversification et la transformation structurelle des économies d’Afrique centrale à travers le renforcement de la connectivité des infrastructures et le développement du commerce, de l’investissement et le renforcement des capacités humaines et institutionnelles.

L’atelier regroupe environ 65 participants, en provenance de 7 pays d’Afrique centrale (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République Centrafricaine (RCA), République Démocratique du Congo (RDC), et Tchad. Les représentants des organisations de la société civile et des partenaires techniques et financiers prennent également part aux travaux.

Deux allocutions ont été prononcées au cours de la cérémonie d’ouverture : le discours du Directeur pays de la Banque Africaine de Développement Monsieur Robert MASSUMBUKO et celui du Secrétaire Général adjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), Madame Marie Thérèse Mfoula.

Les résultats attendus au terme de cet atelier sont de plusieurs ordres, notamment :

  • Une meilleure connaissance, implication et appropriation des parties prenantes au sujet du nouveau DSIR-AC 2018-2025. A terme, l’atelier aura pour impact de faciliter l’approbation et la mise en œuvre des projets régionaux envisagés par la Banque. La performance du portefeuille de projets financés par la Banque dans des situations de fragilité devrait également s'améliorer, bénéficiant à la fois à la Banque et aux PMR concernés, ainsi qu'à la CEEAC et la CEMAC en vue d'une intégration régionale accrue.

  • Ouvrir la voie à une mise en œuvre améliorée et plus efficace du Top-5 de la Banque en Afrique centrale ;

  • Des consultations avec les partenaires techniques et financiers pour concrétiser la mise en place d’un cadre de concertation entre la CEEAC, la CEMAC, les PTF et les pays pour mieux coordonner la mise en œuvre des projets intégrateurs ;

  • Une meilleure visibilité sur les activités de la Banque en soutien au processus de diversification économique et d’intégration régionale en Afrique centrale.

Après la cérémonie d’ouverture, les participants sont entrés dans les travaux proprement dits avec deux sessions prévues pour la journée d’aujourd’hui, à savoir, les objectifs, les piliers et l’opérationnalisation du DSIR-AC 2018-2025 et les connexions énergétiques et les infrastructures de l’Afrique centrale, suivis des discussions avec l’ensemble des participants.

Calendrier

A SUIVRE

Visuel Forum400x403

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.