Le coup d’envoi de la 14ème  édition de la Plateforme de Partenariat pour le Programme Détaillé du Développement de l’Agriculture en en Afrique (PDDAA) a été donné dans la soirée du mercredi 25 avril 2018 par Son Excellence Emmanuel ISSOZE NGONDET, Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République Gabonaise. Le thème dédié à l’édition de cette année est : « Accélérer la mise en œuvre des Plans nationaux  d’investissement pour atteindre les objectifs et cibles  de Malabo».

Organisée par la Commission de l’Union africaine (CUA) et l’Agence de Planification et de Coordination du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) en collaboration avec   la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et la République Gabonaise, cette rencontre fait suite au dernier Sommet des Chefs d’Etat et des Gouvernement de l’Union Africaine qui s’est tenu en janvier 2017 à Addis-Abeba. Au cours de ce sommet, le bilan de la mise en œuvre du PDDAA a été présenté aux dirigeants africains à travers la première Revue Biennale.

Dans son discours, le Ministre gabonais de l’Agriculture, de l'Elevage, chargé du Programme Graine Monsieur BIENDI MAGANGA MOUSSAVOU, a déclaré que le PDDAA est à l’ordre du jour de la réforme agricole le plus ambitieux jamais entrepris sur le continent, en tant que cadre de développement de l’Afrique dirigée et détenue. Il a indiqué que la réunion de Libreville «permettra, sur la base du rapport de la revue biennal 2017 de l’Union africaine, d’identifier les mesures qui s’imposent à chaque Etat membre pour accélérer la mise en œuvre des plans nationaux d’investissement agricole (PNIA)».PDDAA GB 2018 550 01arie Thérèse Chantal MFOULA, Secrétaire général adjoint en charge du Département Intégration Physique, Economique et Monétaire, représentant son Excellence l’Ambassadeur Ahmad ALLAM-MI, Secrétaire général de la CEEAC, a exprimé sa satisfaction d’accueillir la 14ème Plateforme de Partenariat du PDDAA à Libreville, capitale de la République gabonaise et siège de l’institution communautaire, après la 7ème édition organisée à Yaoundé au Cameroun en mars 2011. Elle a remercié la Commission de l’Union Africaine et l’Agence du NEPAD pour l’appui apporté dans ce processus de l’élaboration du premier rapport de la revue biennale, qui a permis à la CEEAC d’accompagner les Etats membres dans l’ élaboration dudit rapport, à l’instar des autres Communautés. Enfin elle a souhaité que cette collaboration se renforce avec l’alignement des PNIA et du PRIASAN en vue d’atteindre les objectifs et cibles  de Malabo.

Plus de 350 participants ont répondu présents avec un niveau très élevé de leadership africain. Sont également présents les Communautés économiques régionales, les ministères, les organisations paysannes, le secteur privé, la société civile et les partenaires au développement. Plusieurs événements seront organisés en marge de cette édition à travers des sessions en plénière ou encore des sessions parallèles animées par d’éminents experts. Les travaux vont s’achever le 27 avril 2018.