Le présent décryptage consiste à résumer le discours d’ouverture du Ministre congolais des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande à la cérémonie solennelle d’ouverture des travaux des Experts, en vue de faciliter sa compréhension par les lecteurs qui ne l’ont pas lu ou  suivi son intégralité.

  1. le Ministre congolais des transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande son Excellence Fidèle DIMOU a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de la Réunion des Experts ;
  2. Au cours de son intervention le ministre a rappelé le contexte dans lequel les présentes assises ont été convoquées et le principal point à l’ordre du jour retenu à savoir la validation du rapport de l’Etude de faisabilité pour la création et la mise en place de l’académie régionale de l’aviation civile ;
  3. Monsieur  Fidèle DIMOU a exprimé sa conviction quant à l’heureux aboutissement des travaux des Experts dont les résultats, selon lui, permettront d’éclairer  et de faciliter la prise de Décisions des Ministres sur la création et la mise en place de l’académie ;
  4. Il a qualifié l’absence de cette structure (l’académie régionale de l’aviation civile) de vide pouvant à long terme ternir l’image de l’aviation civile de la sous-région Afrique centrale au plan des ressources humaines ;FIEDELE DIMOU
  5.   Monsieur le Ministre a émis le vœu de faire de la présente rencontre, une opportunité d’atteindre à terme l’objectif principal visé par nos Etats, notamment celui de doter nos agences régionales de supervision de la sécurité et nos autorités nationales de l’aviation civile ainsi que les organismes nationaux de gestion des aéroports et les compagnies aériennes, en ressources humaines nécessaires à la mise en œuvre des programmes de formations spécifiques au profit du personnel ;
  6.   Il a ensuite rappelé la place de l’aviation civile au centre de la problématique de développement économique, telle que  consacrée par la mondialisation, la libéralisation et la libre circulation des personnes et des biens tout en précisant que l’ambition du secteur du transport aérien est de devenir  le vecteur clé du développement économique et social de nos pays ;
  7. Enfin, le Ministre a souhaité que la réunion de Brazzaville traduise l’expression d’une prise de conscience de la CEEAC de résorber les carences en ressources humaines mises en exergue par l’OACI.