Le vendredi 05 septembre 2014 s’est tenue dans la salle des réunions de la CEEAC une réunion de prise de contact entre le Représentant de l’Afrique centrale au Conseil de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et le Secrétariat général de la CEEAC.

Cette rencontre qui intervient après la création, par les Ministres en charge de l’Aviation civile des Etats membres de la CEEAC, au cours de leur réunion tenue en juillet 2013 à Malabo, d’une Représentation auprès de l’OACI et de l’élection par la 38ième Session de l’Assemblée de l’OACI, tenue en septembre- octobre 2013 à Montréal, du Cameroun pour le compte de la sous-région. Elle a vu la  présence des Conseillers juridiques et financiers, du Directeur du commerce par ailleurs coordonateur des activités du Département Intégration Physique, Economique et Monétaire (DIPEM), d’un Conseiller du secrétaire général et des experts de la CEEAC.

Au-delà d’une simple prise de contact, la Réunion s’est muée en une véritable séance de travail et a permis une connaissance mutuelle des enjeux et des différents acteurs de la gestion de l’Aviation civile sous régionale. L’occasion a été aussi pour le Secrétariat général de la CEEAC de se faire une idée précise de la tâche qui l'attend et du rôle qu’il devra jouer, en tant que Communauté, dans la mise en œuvre de la politique des Etats en matière de l’aviation civile auprès de l’OACI.

Monsieur Englebert ETUNDI ZOA, Représentant régional au Conseil de l’OACI s’est voulu rassurant face aux nombreux défis à relever. Il s’est engagé à : participer à l’élaboration de la politique mondiale en favorisant le point de vue de la région ; assister les États à mettre en œuvre la politique définie par l’OACI ; assister les États dans les communications avec cette dernière et/ou avec les autres États, les organisations Internationales ; défendre les intérêts de la région par sa voix ; enfin à assister les États à renforcer leurs capacités en ressources humaines soit dans le positionnement ou par leur participation dans les travaux du Conseil.

En ce qui concerne la CEEAC, elle s’est engagée, par la voix de Monsieur Carlos BONFIN, Directeur du commerce par ailleurs Coordonateur des activités du DIPEM à prendre des dispositions pour permettre à la représentation régionale de montrer à l’OACI toute sa détermination dans l’amélioration du transport aérien dans la sous région Afrique centrale.

Tout d’abord, il s’agira dans le domaine du transport aérien d’accélérer la mise en œuvre de la Décision de Yamoussoukro sur la libéralisation du transport aérien en Afrique adoptée depuis 1999, mais qui n’a véritablement pas ouvert le ciel africain en général et celui de l’Afrique centrale en particulier. A ce jour, la plupart des Etats africains sont réticents à l’ouverture de leur ciel à la concurrence et comme conséquence directe, l’Afrique ne possède que 3% du transport aérien mondial.

Dans le domaine de la sécurité de l’aviation civile, la CEEAC devra œuvrer pour une approche régionale de la sécurité aérienne à travers la mise en place des structures régionales de supervision de la sécurité. Cela permettra à l’Afrique Centrale de renverser la tendance et avoir moins d’accidents et incidents d’aviation.

Enfin dans le domaine de la sûreté de l’aviation civile, l’Afrique centrale devra vibrer en phase avec le reste des régions avec le renforcement des mesures de sûreté avec notamment l’entrée en vigueur du passeport biométrique dans l’ensemble des Etats de la CEEAC avant 2015.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.