Ouverture ce mercredi 8 novembre 2017 à Libreville de l’Atelier  sur l’harmonisation  des systèmes d’enregistrement des produits vétérinaires dans la région Afrique centrale.
 
Organisé par la CEEAC en collaboration avec l’ Alliance Mondiale pour les Médicaments Vétérinaires destinés au Bétail (GALVmed), l’atelier a pour objectif de présenter le concept d’harmonisation de l’enregistrement des produits vétérinaires dans la sous-région et d’explorer des voies et moyens pour la mise en place d’un système approprié pour la CEEAC.
La cérémonie d’ouverture a été présidée par Madame Jeanne D’Arc BYAJE, Conseiller Politique et Diplomatique de la CEEAC, représentant Son Excellence Ahmad ALLAM-MI, Secrétaire général de la CEEAC en présence des Représentants de GALVmed, du Bureau Sous – régional de l’OIE pour l’Afrique, du Bureau Sous – régional de la FAO pour l’Afrique centrale, de l’UA – PANVAC, de l’UA-BIRA, de la CEBEVIRHA et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Est.
Déclinant les résultats attendus de cet atelier, Madame BYAJE a indiqué qu’ils consistent en une meilleure compréhension de l’état actuel et du système d’enregistrement des produits vétérinaires dans les pays de la CEEAC et de s’accorder de la mise en place d’un cadre approprié permettant une reconnaissance mutuelle entre les pays de la région.
CEEAC Pour cela, “nous nous inspirerons du modèle mis en place en Afrique de l’Est dont le fonctionnement a prouvé son efficacité et permet aujourd’hui une reconnaissance mutuelle entre les Etats pour faciliter la délivrance des Autorisations de Mise sur le Marché des produits de bonne qualité”, a-t-elle ajouté.
Les travaux qui dureront deux jours, permettront aux autorités nationales en charge d’enregistrement des produits vétérinaires, aux responsables en charge des Services vétérinaires, aux mandataires des Ordres nationaux ou associations vétérinaires, et aux représentants du secteur privé de chacun des 11 (onze) pays de la CEEAC de profiter de l’expérience du système de l’Afrique de l’Est qui sera présentée lors des travaux et qui servira de boussole dans la réflexion sur l’amélioration de la maîtrise de la circulation des médicaments vétérinaires en Afrique centrale et dans la  mise en place un système adapté et efficient.

Il est à noter que l’un des problèmes qui freinent le développement du secteur de l’élevage en Afrique centrale, réside dans la prolifération des médicaments et vaccins vétérinaires frelatés, ou d’origine douteuse, et qui sont mis en circulation sur nos marchés où les éleveurs non informés peuvent facilement y accéder. Cette situation s’explique par l’insuffisance ou l’inefficacité des dispositions législatives et réglementaires, ou le caractère inapproprié des systèmes d’enregistrement et de contrôle de qualité appliqué à ces produits. Cela nécessite donc que des mesures soient prises pour qu’il y ait une amélioration et une harmonisation de ces procédures au niveau national et régional afin de réduire ces écarts qui ont été observés.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.