Brazzaville(Rép. du Congo), le 09 octobre 2017-Les assises de la 7ème consultation annuelle du comité de préparation et de réponse aux catastrophes en Afrique centrale ont démarré ce matin dans la capitale congolaise sous la direction du ministre congolais des affaires sociales et de l’action humanitaire madame Ndinga Nzondo qui a présidé la cérémonie d’ouverture en présence des Représentants de l’office des Nations Unies pour la coordination de l’action humanitaire(OCHA),  de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale(CEEAC) et des délégués de l’ensemble des Etats membres de la CEEAC.                                                                                                           
Les objectifs poursuivis par la 7ème consultation annuelle du comité de préparation et de réponse aux catastrophes en Afrique centrale sont :

  •     Le suivi des recommandations de la 6ème Consultation ;
  •     Le suivi de la mise en œuvre du Plan d’Action de Yaoundé  révisé;
  •     Le suivi sur le modèle d’agence unique de gestion des catastrophes ;
  •     La détermination du  cadre de la mise en œuvre du mécanisme d’intervention d’urgence au niveau régional ;
  •     La mise en place du groupe de coordination civil-militaire au niveau régional ;
  •     L’identification des actions et engagements clés pour la mise en œuvre des résolutions du Sommet Humanitaire Mondial en Afrique Centrale;
  •     L’implication du secteur privé dans la réponse aux urgences dans la région.

Photo d'ensembleDans son allocution, le Représentant du Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), Coordonnateur Régional des Programmes de Gestion des Risques de Catastrophes et d'Adaptation au Changement Climatique Monsieur Dominique KUITSOUC a insisté sur l’impérieuse nécessité de relever les défis qu’imposent la gestion de l’ensemble des catastrophes. : « La problématique humanitaire et de gestion des catastrophes objet de nos rencontres annuelles, constitue de plus en plus un réel défi à relever dans notre sous région. En témoignent l'impact causé par les violences perpétrées par Boko Haram dans le Bassin du Lac Tchad, la résurgence de la violence en RCA qui génère sans cesse de nouveaux besoins humanitaires, l'impact des violences post électorales, les catastrophes récurrentes pour la plupart d'origine hydrométéorologiques, pour ne citer que ces exemples », a martelé l’expert de la CEEAC.

Après la cérémonie d’ouverture, les participants ont jeté un regard rétrospectif sur les  recommandations de la 6ème consultation  avant d’aborder les différentes  sessions de la journée, notamment, la session I, relative au rapport de mise en œuvre des recommandations de la 6ème consultation, la session II sur la prévision climatique pour l’Afrique centrale et le renforcement du centre climatique régional et la session III, sur la coordination des catastrophes au niveau régional et national.

Les participants ont aussi examiné le rôle de la CEEAC en matière de coordination des catastrophes.

Les travaux de la 7ème consultation annuelle du comité de préparation et de réponse aux catastrophes en Afrique centrale  se poursuivront demain matin et prendront fin dans l’après midi par l’identification  du lieu de la prochaine consultation.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.