Douala (Rép. du Cameroun), le 31 juillet 2017-La capitale économique camerounaise abrite du 01er au 04 août 2017 la Réunion de Concertation Régionale Afrique Centrale sur les négociations de la Zone de libre Echange continentale (ZLEC) et la mise place d’une task force régionale du programme d’intensification du commerce intra-africain (le BIAT).

La rencontre de Douala se fixe pour principal objectif de contribuer à l’implication des Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) à la dynamique d’intégration commerciale du continent par l’élaboration d’un cadre de mise en œuvre du BIAT en Afrique Centrale et une participation efficiente et cohérente au processus de négociation de la Zone de Libre Echange Continentale.

Pendant quatre jours, les participants entendent (01) faire un état des lieux du processus de négociation de la ZLEC au niveau continentale, (02) adopter une position communautaire commune sur les projets de textes juridiques disponibles en matière de libéralisation du commerce des marchandises et de procédures douanières y compris les règles d’origine, de libéralisation du commerce, des services et des investissements, de levée des obstacles techniques au commerce, des mesures sanitaires et phytosanitaires, de libre circulation des personnes, des règlement de différends, etc.

Ils devront ensuite élaborer un projet d’offre régionale pour le commerce des marchandises et le commerce des services et la mise en place de la Task force sur le BIAT en Afrique Centrale, assorti d’une définition des grandes lignes pour l’élaboration du Plan d’Action sous régional de mise en œuvre en Afrique Centrale.

Le Plan d’Action du BIAT a identifié des piliers essentiels pour relever les défis auxquels le continent africain est confronté, éliminer les obstacles infrastructurels, améliorer les finances ainsi que s’attaquer aux coûts d’ajustement liés à la libéralisation du commerce afin de parvenir aux résultats équitables pour les Etats membres.

Les négociations sur le Zone Libre Echange Continentale couvrent dans la première phase actuelle le commerce des marchandises et des services. Par rapport au contenu des négociations, les modalités pour le commerce des services ainsi que le commerce des marchandises ont été adoptées lors de la 6ème session du Forum des négociations tenu à Niamey en juin 2017, et le projet de texte de l’accord est cours d’examen.

Dès lors, le rôle des communautés Economiques Régionales dans l’encadrement du processus de négociation est de plus en plus déterminant.

Contacts : Placide Ibouanga-Ndinga, chef de service de communication de la CEEAC. Tél. +241 07 31 26 30 (Libreville)  698 757 162 (Douala).

DEBUT DES TRAVAUX LE 01er AOUT 2017 A 9 HEURES A L’HÔTEL SAWA