NOTE CONCEPTUELLE

                                                                                                                                 

  1. CONTEXTE

L’Organisation des Nations Unies (ONU) a adopté en septembre 2015 l’Agenda 2030 pour le développement durable qui établit les 17 ODD. Chaque pays membre de l’ONU en adoptant les objectifs de développement durable s’engagent à les mettre en œuvre. Les ODD sont basés sur cinq principes : i) Peuple en veillant à la Dignité et l’Equité à travers l’élimination de la pauvreté et de la faim sous toutes ses formes ; ii) Paix et justice par la promotion des sociétés pacifiques, inclusives et justes ; iii) Prospérité à assurer en harmonie avec la nature ; iv) Planète en partage en la protégeant et en préservant les ressources pour les générations futures ; v) Partenariat par la mise en œuvre d’un agenda mondial adéquat.

Les pays Africains ont, dans le processus d’élaboration des ODD, exprimé leur position commune largement reprise dans l’Agenda 2063 «L’Afrique que nous voulons ». Ladite position repose sur six priorités :

  • la transformation économique structurelle et la croissance inclusive ;
  • la science, les technologies et l'innovation ;
  • un développement à dimension humaine ;
  • la sauvegarde de l'environnement, la gestion des ressources naturelles et des risques de catastrophe ;
  • la paix et la sécurité ; et,
  • les finances et partenariats.

Cette forte contribution de l’Afrique dans l’élaboration des ODD a fait que les principes des ODD se retrouvent aussi, dans leurs grandes lignes, dans l’Agenda 2063 de l’Union Africaine dont la vision est déclinée pour la période 2013-2063 en un cadre stratégique commun pour une croissance inclusive et un développement durable. Il s’agit d’« une stratégie globale pour optimiser l’utilisation des ressources de l’Afrique au profit de tous les africains».

L’agenda 2063 de l’Union Africaine est articulé en 7 aspirations déclinées en 20 objectifs et couvrant 39 domaines prioritaires. Les sept aspirations sont :

  1. une Afrique prospère basée sur une croissance inclusive et un développement durable ;
  2. une Afrique intégrée, politiquement unie et fondée sur les idéaux du Panafricanisme ;
  3. Une Afrique de bonne gouvernance, de démocratie, de respect des droits de l'homme, de justice et d’État de droit ;
  4. une Afrique en paix et en sécurité ;
  5. une Afrique d’identité culturelle forte, de valeurs et d’éthique ;
  6. une Afrique dont le développement est assuré par les peuples, puisant dans le potentiel des jeunes et des femmes ;
  7. une Afrique, acteur et partenaire fort, et influent dans le monde.

La mise en œuvre des ODD et de l’agenda 2063 étant une œuvre commune, celle-ci-a été envisagée de manière coordonnée. Un Mécanisme de coordination régionale pour l’Afrique pour une mise en œuvre efficace de l’Agenda 2063 et des ODD a été mis en place. Ce mécanisme de coordination de la mise en œuvre des agendas 2030 de l’ONU et 2063 de l’Union africaine implique la Banque Africaine de Développement, l’Agence de planification et de coordination du NEPAD, les Communautés Economiques Régionales (CER) africaines, la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) ainsi que les structures du système des Nations Unies.

C’est dans ce cadre que le Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale, Son Excellence l’Ambassadeur Ahmad ALLAM-MI, avait ouvert le 05 décembre 2016 à Libreville, la Réunion des agences et Institutions partenaires au mécanisme sous régional de coordination pour l’appui à la mise en œuvre du programme Union Africaine/NEPAD en Afrique centrale (MSRC-AC). Cette rencontre avait permis aux institutions d’Afrique centrale de partager leur compréhension de la cohérence entre l’Agenda 2063 et les ODD, de la refléter dans leurs stratégies de développement et programmes d’activité et, d’informer les partenaires du MSRC-AC des dispositifs et mécanismes appropriés de suivi-évaluation de la mise en œuvre des Agendas 2063 de l’Union Africaine et 2030 des Nations-Unies.

Par ailleurs la mise en œuvre de ces deux agendas est devenue indissociable. Aussi les ministres en charge du développement et la Commission économique pour l’Afrique ont-ils consacré leur réunion de mars 2016 au thème: « Vers une approche intégrée et cohérente de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation de l’Agenda 2063, du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et des objectifs de développement durable». Au cours de cette réunion, un cadre unique de mise en œuvre et de suivi a été préconisé, permettant ainsi de renforcer les synergies entre les deux agendas et d’en assurer une mise en œuvre efficace.

  1. JUSTIFICATION

Le cadre stratégique du développement à l’horizon 2025 de la Communauté économiques des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) vise à :

  • Créer les conditions susceptibles de contribuer à la paix et la stabilité en tant que fondements du développement économique ;
  • Construire un espace économique, politique, social intégré prospère et ouvert susceptible d’accroître la compétitivité, et d’attirer les investissements nationaux et étrangers ;
  • Insérer progressivement de manière harmonieuse et réussie les économies de la sous-région dans le processus de mondialisation.

Dans le cadre de cette vision stratégique de la CEEAC, le processus d’intégration régionale devra permettre à l’Afrique Centrale de se doter d’une approche stratégique afin de tirer parti de ses immenses potentialités.

De nombreux pays en Afrique, y compris dans la sous-région ont déjà lancé le processus d’intégration des objectifs de développement durable, voire aussi de l’agenda 2063 de l’UA, dans leurs plans nationaux de développement. D’où la nécessité pour le Secrétariat général de la CEEAC d’apporter aux Etats membres un accompagnement approprié pour mettre en œuvre à la fois les ODD et l’agenda 2063 de l’Union Africaine. Le présent atelier s’inscrit dans cette dynamique.

  1. OBJECTIFS DE L’ATELIER

Cet atelier a pour objectif de permettre au personnel du Secrétariat général d’acquérir les informations et les outils nécessaires afin d’être en mesure d’accompagner les Etats membres dans la mise en œuvre des ODD et de l’agenda 2063.

En termes spécifiques, cet atelier permettra de :

  • Examiner les ODD et l’agenda 2063 de l’UA, leurs cibles et les indicateurs auxquels ils sont associés ;
  • Souligner et analyser les liens entre les deux agendas ;
  • Discuter des enjeux pour une mise en œuvre efficace des deux agendas.
  • Examiner l’alignement des plans et programmes nationaux et régionaux aux ODD ;
  • Présenter les méthodes utilisées pour évaluer cet alignement et examiner des exemples pratiques.
  1. RESULTATS ATTENDUS

Au terme de l’atelier, les participants seront capables de cerner les enjeux de la mise en œuvre des ODD et de l’agenda 2063 ; de faire le plaidoyer pour l’intégration des ODD et de l’agenda 2063 dans les plans et programmes des Etats membres ; de cerner les enjeux pour un dispositif sous régional de suivi de la mise en œuvre des ODD et de l’Agenda 2063.

Par ailleurs, l’atelier permettra de jeter les bases pour la définition activités de coordination en vue de permettre à la CEEAC de disposer d’une feuille de route pour la mise en œuvre effective des ODD et de l’agenda 2063 en Afrique Centrale, de même que pour en effectuer le reporting de l’état d’avancement.

  1. CONTENU DES TRAVAUX

Les travaux devraient porter sur :

  1. La présentation et les échanges sur les objectifs de développement durable et l’agenda 2063 de l’Union africaine, leurs cibles et indicateurs ainsi que les convergences qui existent entre les ODD et l’agenda 2063 de l’UA.
  2. Les méthodes d’évaluation de l’alignement des plans de développement nationaux et régionaux avec les objectifs et cibles des ODD et de l’agenda 2063 de l’Union africaine. Les outils et approches de la Francophonie, du PNUD et de la CEA, ainsi que les méthodes utilisées par les équipes nationales pourront être discutées pour en tirer le meilleur parti possible.
  • La présentation du plan stratégique de la CEEAC et un exercice d’évaluation de la cohérence dudit plan avec les Agendas 2030 et 2063 seront également réalisés.
  1. L’élaboration d’une feuille de route de la CEEAC pour le suivi coordonné de la mise en œuvre des Agendas 2030 et 2063 et l’accompagnement des Etats Membres.

Cet atelier sera aussi un moment d’échanges et de dialogue entre la CEEAC et ses partenaires quant à la définition et la mise œuvre d’une feuille de route pour l’atteinte des ODD et des objectifs de l’agenda 2063 de l’UA dans les Etats membres de la CEEAC. Chacun des points sera ainsi une opportunité d’échanges avec les partenaires techniques et leur vision sera particulièrement attendue pour une mise en œuvre coordonnée des ODD et de l’agenda 2063 de l’Union africaine au sein des Etats membres de la CEEAC.

  1. DATE ET LIEU

L’atelier d’appropriation des ODD et de l’agenda 2063 s’étalera sur trois jours et se tiendra dans la semaine du 24 au 26 juillet 2017 à Libreville.

  1. PARTICIPANTS

L’atelier vise une cinquantaine de personnes constituées des staffs de la CEEAC, des partenaires techniques et financiers et experts nationaux. Plus précisément sont visés une quarantaine de cadres du Secrétariat général de la CEEAC et une quinzaine d’autres participants incluant la partie nationale, la BAD, la CEA, le PNUD, l’OMS, l’UNFPA, l’UNICEF, UNOCA, l’UE.

Documents de travail  à télécharger :

  1. Agenda 2063 Aspirations et Objectifs et Cibles
  2. Agenda 2063 First Ten Year Implementation Plan 2014-2023
  3. Note-conceptuelle-atelier -ODD-Agenda-2063
  4. ODD-Indicateurs-Fr-N1604525-Tableau
  5. OMD-Agenda 2063/ODD Rapport de transition 2016Rapport de transition 2016
  6. Intégration du Programme de développement durable à l’horizon 2030, Note d’orientation à l’intention des équipes de pays des Nations Unies Février 2016Février 2016

 

 

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.