Brazzaville(Rép. du Congo), le 21 novembre 2016- A 24 heures de la Réunion des experts,  Les préparatifs de la réunion ministérielle d’adoption des projets de lois types relatives aux télécommunications/tic et à la cybersécurité et du cadre règlementaire d’interconnexion transfrontalière des Etats membres de la CEEAC, vont bon train. Les dirigeants de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) et le gouvernement congolais mettent les bouchées doubles. On en veut pour preuve, aussitôt arrivé à Brazzaville, le Secrétaire général adjoint en charge du Département de l’intégration socioculturelle Andres EDU MBA MUKUY, représentant le Secrétaire général de la CEEAC, s’est entretenu avec le Ministre congolais des Postes et Télécommunications Léon Juste  IBOMBO.

Saluant son hôte à son cabinet, le membre du gouvernement congolais s’est félicité du choix de son pays d’abriter une réunion d’une aussi grande importance dans le secteur des télécommunications, un choix qui selon Léon Juste IBOMBO n’est que la résultante de la diplomatie agissante du président Denis SASSOU NGUESSO qui n’a de cesse œuvrer pour faire de l’Afrique centrale un grand couloir des télécommunications.

Pour sa part, le Secrétaire général Adjoint de la CEEAC a émis le vœu que les textes et projets de lois soumis à l’approbation des ministres soient adoptés et aboutissent sur un engagement fort des Ministres, afin que la coopération entre Etats d’Afrique centrale se fluidifie et que les retombées positives soient palpables et appréciables par tous les consommateurs de l’espace communautaire.

La CEEAC et le gouvernement congolais attachent du prix au succès de la rencontre ministérielle de Brazzaville et n’entendent ménager aucun effort quant à son heureux aboutissement.

En rappel, l’objectif principal de la réunion des Ministres en charge des Télécommunications/TIC de la CEEAC est de soumettre à la l’adoption des ministres, le projet de cadre juridique de la société de l’information commun à tous les Etats membres de la CEEAC. Ce cadre juridique vise à favoriser l’harmonisation des cadres réglementaires nationaux dans les domaines des Télécommunications/TIC et de la cybersécurité à travers la transposition de ses dispositions dans les législations nationales. L’adoption de ce cadre régional harmonisé commun à la CEEAC et sa mise en oeuvre au niveau de leurs États membres contribuera au développement harmonieux de la société de l’information, au renforcement de l’intégration régionale et à l’essor durable de l’économie numérique dans la sous-région.