Transformée en un quasi QG(quartier général ) des préparatifs de la Table Ronde des bailleurs de fonds du secteur de l’Energie de l’Afrique Centrale, l’ambassade de la République gabonaise à Bruxelles, en sa qualité d’ambassade du pays assurant la présidence en exercice de la CEEAC,  a abrité la toute dernière rencontre de la délégation du Secrétariat général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) conduite par le Secrétaire général adjoint de la CEEAC, l’honorable Tabu Abdallah MANIRAKIZA, en charge des programmes, Budget, administration et ressources humaines de la CEEAC et l’ambassadeur de la République gabonaise dans le royaume de Belgique, son Excellence Madame Félicité NGOUBILI qu’entouraient ses conseillers.

La réunion avait pour objet, de faire les derniers réglages aussi bien sur le plan de la logistique que sur les dernières mains à mettre sur la stratégie de facilitation et  la validation des projets intégrateurs à présenter à la Table Ronde,  afin que rien n’échappe aux organisateurs.

Du compte rendu fait par les éléments précurseurs, il ressort que 80% des bailleurs de fonds attendus sont déjà présents à Bruxelles, trois ministres, notamment le  ministre  gabonais de l’Energie et des ressources hydrauliques, le Gabon assurant la présidence en exercice de la CEEAC, le ministre tchadien du Pétrole et de l’Energie, président du Conseil des ministres du Pool énergétique de l’Afrique Centrale et le ministre Equato-guinéen de l’Energie, la Guinée Equatoriale assurant la présidence en exercice de la CEMAC, ont déjà annoncé leur présence à Bruxelles.

L’ambassadeur de la République gabonaise au Royaume de Belgique et dans les pays du Benelux, son Excellence, Madame Félicité NGOUBILI a réitéré la volonté du gouvernement gabonais et sa détermination personnelle à contribuer à la mise en œuvre des projets de la CEEAC en général et à l’aboutissement de la Table Ronde des bailleurs de fonds du secteur de l’Energie de l’Afrique Centrale en particulier. « Notre sous région est toujours déclarée la dernière parmi les autres du continent, il est temps que nous  inversions  la tendance » a plaidé la diplomate gabonaise.

Le Conseiller diplomatique et politique du Secrétaire général de la CEEAC en charge également de la coordination des activités du Département de l’intégration physique, économique et monétaire, Madame Thérèse Marie Chantal MFOULA a éclairé l’ensemble des participants à la séance de travail sur les questions brûlantes de l’heure au nombre desquelles, le processus de rationalisation entre la CEEAC et la CEMAC, le processus de réforme organisationnelle et fonctionnelle en cours à la CEEAC, la zone de Libre Echange de l’Afrique centrale et le mode de financement des activités de la CEEAC actuellement mise œuvre par les Etats membres de la CEEAC.

C’est dans un climat de maîtrise des dossiers et de confiance renouvelée les uns envers les autres que la délégation de la CEEAC et les Etats membres de la CEEAC entendent affronter demain les bailleurs de fonds et autres partenaires techniques et financiers.