Kinshasa(Rép. Démocratique du Congo), le 14 décembre 2017 - Après deux jours d’intense labeur, les experts sont arrivés aux termes de leurs travaux.

Au cours de leurs assises, les Experts ont suivi une série d'exposés développés par les Cadres du Secrétariat général de la CEEAC sur les points ci-après :

  • État de mise en œuvre des recommandations de la 17ème CDS ;
  • Exercice communautaire FOMAC 2018 ;
  • Fonctionnement et du COPAX ;
  • Catalogue des capa de la FOMAC 2030 ;
  • Stratégie régionale de lutte contre le terrorisme et la prolifération desArmes Légères et de petit Calibre en Afrique Centrale ;
  • Rapport final de la 5è commission pédagogique sur les missions de formation du COPAX ;

Après des fructueux échanges sur les différents points présentés, les experts ont formulé un ensemble de propositions sur :

  • La mise en œuvre des recommandations de la 17ème CDS

A ce sujet, un bilan global a été établi sur I’opérationnalisation de I ‘architecture de formation, répondant aux missions du COPAX qui a révélé des avancées dans l'élaboration des projets de nouveau catalogue des capacités des spécifications de I ‘exercice communautaire FOMAC 2018, la mise en place au sein de l'état-major régional de la cellule de coordination des mouvements, le plaidoyer et la simplification du processus d'enrôlement du vivier des civils.

Au terme de ce bilan jugé encourageant, la réunion des experts suggère à la CDS de recommander au Conseil des Ministres la poursuite du dialogue entre le Secrétariat général et les Etats membres en vue de faire aboutir les engagements pris et veiller à ce que les recommandations de la CDS ne demeurent sans effet.

De même, il a été souhaité que le secrétariat général se rapproche des autorités compétentes de la République du Cameroun en vue de finaliser le processus d’implantation du dépôt logistique régional dFin 18 CDS 550 01e la FOMAC dans ce pays en tenant compte de l’Union Africaine sur la localisation avec la base logistique continentale.

  • Le financement du COPAX

La réunion des experts de la CDS a une fois de plus constaté les difficultés de financement du COPAX à travers le budget régulier du Secrétariat général de la CEEAC et les contributions exceptionnelles au Fonds spélial COPAX. Cela a pour conséquence la non-intégration au budget de la CEEAC des postes dépendant encore du financement des partenaires. En outre, les experts ont déploré la persistance des difficultés liées à I ‘opérationnalisation du mécanisme de financement de I ‘architecture de sûreté et de sécurité maritime de I'Afrique centrale. A I’issue de leurs échanges, les Experts suggèrent à la CDS de recommander au Conseil des Ministres d'appliquer I'article 27 du Prolocole du COPAX relatif à son financement. Ledit article dispose que " le fonctionnement du COPAX relève du budget de la CEEAC. ll est crée un fonds d'affectation spéciale alimenté notamment par les contributions exceptionnelles des Etats membres et des donateurs extérieurs, destiné exclusivement à la réalisation des activités du COPAX).

  • La mise en œuvre de la Convention de Kinshasa sur les ALPC

La réunion des experts a pris note de ce que, à la suite de I'entrée en vigueur de la convention à la date du 08 mars 2017, le Secrétariat général de la CEEAC est en train d'élaborer son plan de mise en æuvre à présenter aux experts au cours d'un atelier technique avant son adoption par le Conseil des Ministres.

  • De la relation avec I'UNOCA

Les experts ont pris note avec satisfaction, des réunions tenues par le Secrétariat général de la CEEAC avec les Nations Unies en vue d'améliorer la collaboration et la coopération sur la base d'une meilleure répartition des rôles et de la régularité des concertations.

L’Exercice communautaire FOMAC 2Ol8

La réunion des experts de la CDS a pris bonne note de I ‘existence du document des spécifications et du calendrier d'exécution du cycle de planification et de montage de I'Exercice FOMAC 2018 élaborés à I'occasion des conférences préinitiale et initiale, tenues à Libreville et Kinshasa en juillet 2017.

Fin 18 CDS 550 02En conséquence, les experts ont recommandé à la CDS de valider les spécifications, d'examiner le nouveau calendrier d’exécution du cycle de planification et de montage de I'Exercice FOMAC 2018 puis d'obtenir I'accord formel de la République du Cameroun et de la République du Congo de se constituer co-organisateurs de I'exercice avec la République Gabonaise en tant qu'Etat leader des Etats proposés pour accueillir les différentes activités du cycle de I'exercice ;

Les Experts ont proposé aux Etats organisateurs de préfinancer les charges des réunions techniques

de démarrage estimées à la somme de deux cent millions (200 000 000 de francs CFA).

S’agissant de la Réforme et fonctionnement des organes du COPAX la réunion des experts de la CDS a relevé que le chantier de la réforme institutionnelle du COPAX peine à se concrétiser depuis les instructions du Conseil des ministres et de la Conférence des Chefs c'Etat et de gouvernement en 2009 par défaut de moyens financiers. Toutefois, I'atelier tenu en 2016 à Yaoundé a permis de réunir des éléments de réflexion pour élaborer les termes de référence pouvant être versés dans la réforme globale de la CEEAC.

A cet effet, la réunion des experts suggère à la CDS de recommander au Conseil des Ministres de rendre disponibles les ressources financières nécessaires pour la réalisation de ce chantier dans le calendrier de la réforme globale de la CEEAC, en prenant en compte I'expertise et I'expérience des autres communautés régionales.