La Cinquième réunion de la Commission Pédagogique sur les missions de formation du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Afrique Centrale (COPAX), s'est tenue  du  10 octobre au 1er novembre 2017 à l’Ecole de Génie Travaux (EGT) à Brazzaville en République du Congo. La réunion a été organisé par le Secretariat Général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Central (CEEAC) en collaboration avec la République du Congo avec le soutien financier du Programme d’appui à la Facilité de Paix de l’Union africaine sur les fonds de l’Union européenne.

Cette réunion avait pour objectifs :

  • Opérationnaliser l’architecture du COPAX sur les missions de formation et analyser l’exécution du programme TCE expérimental 2013-2015 : identifier les forces, les faiblesses et tirer les leçons en vue d’améliorer l’exécution des Programmes à venir.
  • Informer les Centres de Formation sur les grandes orientations et recommandations de formation de la Force Africaine en Attente (FAA) édictées par l’UA et élaborer le plan de formation de la CEEAC pour la période 2018-2020.
  • Examiner le dossier d’homologation et de labélisation du Collège de Hautes Etudes de Défense et de Stratégie (CHESD) de Kinshasa.

Y ont pris part : les délégués des Etats membres (Cameroun, Congo et République Démocratique du Congo), ceux du Secrétariat général de la CEEAC et ceux de nos centres de formation d’excellence (EGT, ESIG, EIFORCES, EFEAC et EASSMIL).

5 COM SIF 550 02La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur Charles Richard MONDJO, Ministre de la Défense Nationale de la République du Congo. Cette cérémonie  a été rehaussée par la présence de Monsieur Nicéphore Antoine Thomas FYLLA SAINT-EUDES, Ministre de l’enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi et du Général Guy Pierre GARCIA, Secrétaire Général Adjoint, Chef du département de l’Intégration humaine, de la paix, de la sécurité et de la stabilité (SGA/DIHPSS)de la CEEAC, des Chefs ou représentants des missions diplomatiques et organisations internationales (Angola, Allemagne, Turquie, Chine, Union Européenne).

Après les allocutions d’ouverture, les travaux ont été conduits suivant une approche méthodologique alternant les exposés, les travaux en groupe et les restitutions en plénière suivies de débats et amendements. Les recommandations suivantes ont été formulées et adoptées :

  1. Sur l’opérationnalisation du système de formation
  • Exhorter le secrétariat général de la CEEAC à compléter et à stabiliser l’équipe du Service Intégré de Formation (SIF), au besoin avec le concours des autres services du DIHPSS, et à renforcer ses possibilités de coordination avec les Etats et les partenaires ;
  • Exhorter l’ensemble des Etats membres à prendre l’engagement ferme de tenir les obligations qui leur incombent dans la réalisation de la feuille de route du système de formation ;
  • Exhorter les Etats membres à veiller à ce que la désignation des cadres attendus dans les Centres d'Excellence (CE) corresponde aux profils exigés ;
  • Encourager les Etats membres disposant de Centres d’excellence à faire l’effort d’intégrer les attendus de la CEEAC dans leurs offres de formation en plus de leur propres objectifs nationaux ou internationaux ;
  • Donner la priorité aux activités de formation dans le cycle d’exercice FOMAC 2018 ;
  • Réviser la directive N°1068 /SG/CEEAC sur la formation pour tenir compte des nouveaux enjeux.
  1. Sur l’Opérationnalisation de la Commission pédagogique
  • Exhorter les Etats membres à diligenter la désignation des membres de la Commission Pédagogique en vue de leur nomination par le Secrétaire Général de la CEEAC ;
  • Augmenter l’effectif des membres de la Commission Pédagogique fixé à 15 par la directive N°1068 /SG/CEEAC sur le principe de la représentativité à raison de 01 par Etat et par CE en sus du Secrétariat Général de la CEEAC.
  1. Sur le financement et le partenariat 
  • Formaliser le cadre de partenariat en matière de formation ;
  • Diversifier les partenariats technique, pédagogique, financier, y compris en prenant en compte les partenaires locaux ;
  • Organiser une conférence des donateurs des centres d’excellence en marge d’une session de la Commission pédagogique ;
  • Exhorter les Etats membres à prendre en charge les coûts liés à la formation répondant aux missions du COPAX pour réduire la dépendance financière vis-à-vis des partenaires ;
  • Prendre en compte l’EFEAC dans le prochain Programme d’appui aux CE.
  1. Sur le dossier d’homologation du CHESD
  • Prendre acte de la volonté de la RDC de mettre cette Institution au service de la Communauté, et recommander ce dossier à la Commission de Défense et de Sécurité (CDS) qui statuera sur la question conformément aux textes en vigueur.

5 COM SIF 550 3Au terme des travaux qui se sont déroulés dans une ambiance conviviale et fraternelle, les participants ont:

  • exprimé leurs sentiments de déférence et de profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République du Congo, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, pour avoir bien voulu accepter la tenue de cette importante réunion et pour ses efforts inlassables dans la promotion de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique;
  • adressé au Gouvernement et au peuple congolais, leur reconnaissance pour l’accueil fraternel et chaleureux à l’égard de tous les participants durant leur séjour ainsi que pour les commodités offertes en vue du bon déroulement de la réunion.

La cérémonie de clôture est intervenue le mercredi 1ernovembre 2017 sous la présidence du Colonel Bellarmin NDONGUI, Commandant en second, Chef d’état-major de la Gendarmerie nationale de la République du Congo, en présence du Général Reymondo SAVIEMBA, Chef d’état-major régional de la FOMAC, à 18h35.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.