Dans le cadre de la montée en puissance des composantes de la FOMAC, conformément aux recommandations de l’Union Africaine et du conseil de paix et de sécurité de l’Afrique Centrale, il s’est tenu du 31 Mars au 02 Avril 2015, à Yaoundé, un séminaire atelier sur le thème « LA SENSIBILISATION SUR LE DEVELOPPEMENT DES CONCEPTS ET PROCEDURES DE POLICE DE LA FOMAC DANS LES OPERATIONS DE SOUTIEN A LA PAIX(OSP).

Cet atelier séminaire co-organisé par l’Ecole Internationale des Forces de Sécurité(EIFORCES) et la Composante Police/Gendarmerie de la CEEAC/EMR a connu la participation des experts de la CEEAC/EMR, les cadres de l’EIFORCES, ainsi que des experts des Etats membres à l’exception de l’Angola et de la RDC excusés.

Deux discours ont ponctués la cérémonie d’ouverture. Celui du Général Daniel Raimundo SAVIHEMBA, Chef d’Etat Major Régional de la FOMAC, représentant le Secrétaire Général de la CEEAC et du commissaire divisionnaire Patrice DOUM-NDONGO, directeur par intérim de l’Ecole Internationale des Forces de Sécurité(EIFORCES) représentant le Ministre Délégué à la présidence, chargé de la défense, président du conseil d’administration de l’EIFORCES.

 

Prenant la parole le premier, le Général chef d’Etat Major Régional de la FOMAC, a remercié son excellence Paul BIYA, président de la République, Chef de l’Etat, Chef des Armées et Chef suprême des Forces de Police du Cameroun pour avoir accepté la tenue dudit séminaire-atelier à Yaoundé capital politique du Cameroun. Ensuite, il a rappelé le contexte géopolitique et sécuritaire de la sous région marqué par les nouvelles formes de menace avec la crise centrafricaine et les attaques terroristes du groupe islamiste Boko Haram au Cameroun. Enfin, il a rappelé que l’objectif de ce séminaire-atelier est d’intégrer le processus d’opérationnalisation de l’architecture de paix et de sécurité de l’UA en général et de la CEEAC en particulier et d’autre part, donner aux personnels de Police/Gendarmerie de la FOMAC, les outils nécessaires pour une participation effective et efficiente aux missions de paix multinationales et multidimensionnelles.

Le directeur par intérim de l’EIFORCES, prenant la parole à son tour a d’emblée adressé ses mots de bienvenue sur la terre camerounaise et ensuite a rappelé l’intérêt de ce séminaire-atelier pour la mise en place des documents normatifs de la composante police de la FOMAC.

En concluant son intervention, il a souhaité un bon déroulement des travaux aux participants et a déclaré ouvert les travaux du séminaire-atelier de sensibilisation sur le développement des concepts et procédures de police et de la FOMAC dans les OSP.

A cet effet, les objectifs attendus de ce séminaire-atelier sont de donner aux personnels de police de la FOMAC les outils nécessaires pour une participation effective et efficiente aux missions de paix multinationales et multidimensionnelles. Pour atteindre cet objectif plusieurs conférences suivies des échanges ont été délivrées sur des thèmes suivants :

-         Sensibiliser les participants sur la place de la FOMAC au sein de la Force Africaine en Attente( FAA) ;

-         Rappeler la vision, les règles éthiques, le code de conduite, le rôle, les attributions, et la place de la police de la FOMAC au sein de la FAA et dans les OSP ;

-         Faire une ébauche de la structure de la police de la FOMAC à l’EMR et au sein des missions de paix ;

-         Rappeler les principes fondamentaux de la police de la FOMAC dans les OSP ;

-         Aborder l’approche genre dans les OSP conformément aux normes de l’UA ;

-         Explorer les possibilités de la création d’une base des données des Officiers de Police Individuel(OPI) et des points focaux de la FOMAC ;

-         Présenter l’ébauche des règles et procédures opérationnelles standards en usage à l’UA sur :

  • la sélection des OPI dans les OSP mandatées par le Conseil de paix et de sécurité de l’UA ou les mécanismes régionaux ;
  • l’emploi et l’évaluation de la capacité opérationnelle des UPC et de leurs équipements ;
  • Explorer les possibilités et faire des recommandations sur :
  • les règles relatives au recrutement des cadres supérieurs de police dans les OSP ;
  • l’harmonisation des grades et des fonctions des cadres supérieurs de la police dans les OSP ;

-         l’harmonisation des curricula de formation dans les centres d’excellence de police de la CEEAC ;

-         Explorer et faire des recommandations en vue de la pleine participation des commandants et chefs de police de la CEEAC dans le processus de prise de décision en matière de paix et de sécurité ;

-         Explorer les mécanismes de collaboration avec les autres composantes (civile et militaire) dans les missions multidimensionnelles.

De ces différentes conférences présentées par les cadres de la gendarmerie et police camerounaises ainsi que de la FOMAC, s’en sont suivies des recommandations à l’attention de la CEEAC, de l’EIFORCES et des Etats membres de la CEEAC, pour que la composante police de la FOMAC puisse prendre pleinement sa place dans le dispositif de la FAA et jouer son rôle qui lui est dévolu au sein des différentes missions des OSP. Les recommandations sont libellées comme suit :

-         A l’attention de l’Union Africaine :

Sensibiliser les Etats et rechercher des partenariats stratégiques pour trouver les financements pour le bon fonctionnement d’AFRIPOL.

-         A l’attention de la CEEAC :

  • Accompagner l’EIFORCES dans le processus de certification de ses formation, conjointement par l’UA et l’ONU ;
  • Traduire tous les documents de travail dans toutes les langues de la CEEAC (Français, Anglais, Espagnol et portugais)
  • Rationaliser les structures de coopération sécuritaire par une fédération des organisations/organes en charge des questions de sécurité au niveau continental et régional.
  • Mener un plaidoyer auprès des instances du COPAX pour la participation effective de tous les chefs de police/gendarmerie des Etats membres aux réunions statutaires ;
  • Sensibiliser les chefs de polices/gendarmerie sur la nécessité de prendre part aux réunions des instances du COPAX.
  • Constituer un vivier d’experts à mesure d’être déployés en fonction des postes à pourvoir à l’image de la composante civile ;
  • Renforcer les effectifs du PLANELM continental et régional en personnel policiers et gendarmes ;
  • Harmoniser le tableau des effectifs et des dotations en matériels de la FOMAC aux standards de l’UA et de l’ONU.

-         A l’attention des Etats :

  • Harmoniser les grades police et gendarmerie en commençant par définir les critères basés sur le diplôme, l’expérience professionnelle et l’ancienneté.
  • S’impliquer davantage dans les OSP de l’ONU.

-         A l’attention de l’EIFORCES :

  • Se conformer aux normes des Nations Unies et de l’Union Africaine dans son offre de formation en vue de faciliter sa démarche de certification des formations ;
  • Renforcer la collaboration entre EIFORCES et l’APSTA dans l’élaboration des curricula et des contenus de formation ;
  • Constituer un dossier de demande de certification des formations auprès de l’UA et de l’ONU avec l’appui du SIF.

A la clôture des travaux, les participants ont renouvelé leur gratitude à son excellence, monsieur Paul BIYA, président de la République du Cameroun, Chef de l’Etat et leur reconnaissance au Gouvernement et au peuple camerounais pour l’accueil chaleureux et toutes les commodités allouées aux fins du bon déroulement des travaux.

Après examen de tous les points inscrits au programme du séminaire, le Colonel Armand Pascal MBOUMBA a procédé, de concert avec le Colonel Thomas ENGOLO, directeur des études de l’EIFORCES, à la clôture des travaux.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.