Yaoundé(Cameroun), le 12 février 2015

ouverture ce matin dans la capitale camerounaise de la Réunion extraordinaire de la Commission de défense et sécurité de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC). cette réunion qui précède celle des Ministres, regroupe les experts des dix Etats membres de la CEEAC autour des Chefs d’Etat-major des armées, des commandants de police et de gendarmerie et des experts du secrétariat général de la CEEAC.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le chef d’état-major des forces armées tchadiennes, président de la commission de Défense et sécurité du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique Centrale le général BRAHIM MAHAMAT.

Trois allocutions ont été prononcées au cours de la cérémonie d’ouverture :

  • Le mot de bienvenue du chef d’état-major des forces armées camerounaises le général des corps d’armées René Claude MEKA;
  • L’allocution du Secrétaire général adjoint de la CEEAC en charge du Département Intégration humaine, paix, sécurité et stabilité, le général Guy Pierre Garcia ;
  • Et le discours d’ouverture du chef d’état-major des forces armées tchadiennes, président de la commission de Défense et sécurité du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique Centrale le général BRAHIM MAHAMAT

Les trois intervenants ont insisté sur la nécessité de bâtir des stratégies fiables au plan régional pour venir à bout des membres de la secte de Boko Haram.

Dans son mot de bienvenue, le général René Claude MEKA a évoqué les défis qui minent l’Afrique centrale, à savoir la piraterie maritime, la crise sociopolitique et le terrorisme de Boko Haram qui sème l’horreur et la désolation.

La secte nigériane de Boko Haram a déjà causé des centaines de victimes et des milliers de déplacés et de réfugiés dans notre région, a rappelé le général Garcia qui a proposé l’observation d’une minute de silence en mémoire de celles-ci et souhaité que les membres de la CDS analysent profondément les sources, les tenants et les aboutissants de la menace que fait peser la secte sur notre région et fassent des propositions concrètes et efficaces au conseil des ministres du COPAX pour éradiquer ce danger. Il est temps, a-t-il poursuivi, qu’agisse notre solidarité régionale contenue dans les textes du protocole du COPAX et du Pacte d’Assistance Mutuelle des Etats membres de la CEEAC.

Au cours des travaux qui vont se dérouler dans la journée, les participants vont suivre la présentation du rapport de situation du Mécanisme d’Alerte Rapide de l’Afrique Centrale(MARAC), la présentation et l’évaluation de la situation sociale, militaire et humanitaire par les chefs d’état-major des forces armées du Cameroun, du Tchad et de chaque Etat membre avant d’analyser les options stratégiques et les recommandations des Etats membres en vue de l’élaboration d’une stratégie sous-régionale de lutte contre Boko Haram, notamment l’ aspect politico-diplomatique, l’appui logistique et l’action humanitaire.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.