Véritable marathon que celui auquel se sont livrés, ces deux derniers jours, les émissaires du président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), son Excellence Monsieur (SEM) Ali Bongo Ondimba.

Le chef de la mission circulaire, le Ministre des Affaires Etrangères de la République Gabonaise, Président du Conseil des Ministres de la CEEAC, son excellence, Alain Claude Bilie-By-Nzé et le Secrétaire général de la CEEAC, l’ambassadeur Ahmad Allam-mi ont rencontré tour à tour, le Président Tchadien SEM.Idriss Déby Itno, le 12 septembre 2019, le Président de la République de Sao Tomé & Principé SEM. Evaristo Carvalho et son premier ministre Jorge Bom Jesus ( le 12 septembre 2019), puis le président de la République Centrafricaine SEM Faustin-Archange Touadéra le 13 septembre 2019.

Un message

CEEAC TOURNEE TCHAd 550 01Auprès de leurs hôtes, les émissaires d’Ali Bongo Ondimba étaient porteurs d’un message d’une importance capitale pour la Communauté contenant :

  • Le projet de Protocole du Traité instituant la Commission de la CEEAC ;
  • Le projet du Conseil de paix et sécurité de l’Afrique centrale (COPAX) ;
  • Le projet du Règlement financier ;
  • Le projet du cadre organique ;
  • Le projet du Statut du personnel révisé de la Communauté ;
  • Et le rapport des travaux du la Réunion des ministres du Comité de pilotage.

Tous ces précieux documents, a souligné le chef de la diplomatie gabonaise, ont été laborieusement préparés par les experts des onze Etats membres et minutieusement examinés et adoptés par les ministres avant de les soumettre à la sanction des Chefs d’Etat et de gouvernement.

Une méthodologie

Afin de permettre à ses pairs de mieux s’imprégner du contenu des documents devant désormais régir la vie et le fonctionnement de l’organisation sous régionale, une fois passés au tamis des Chefs d’Etat, le Président en exercice de la CEEAC a jugé utile de transmettre très tôt lesdits textes à ses pairs. « Le Président en exercice attend les propositions utiles et les amendements nécessaires, de façon à doter la Communauté des documents fondamentaux solides, susceptibles d’apporter une cure de vitalité à la future Commission en gestation », a déclaré Alain Claude Bilié-By-Nzé, à ses hôtes.

Une opportunité

La mission circulaire était aussi une opportunité pour le ministre Alain Claude Bilié-By-Nzé de raffermir les relations bilatérales entre le Gabon et les pays visités, d’une part, et pour le Secrétaire général de la CEEAC, l’ambassadeur Ahmad Allam-mi, d’expliquer à ceux-là qui, en 2013, ont confié au Président Ali Bongo Ondimba la lourde mais exaltante mission de présider aux destinées de l’organisation communautaire, son fonctionnement, ses succès et ses écueils. Le fardeau des impayés des cotisations statutaires plombe les efforts et la détermination de l’équipe dirigeante de mener à bien le processus d’intégration régionale, n’a de cesse, martelé le Secrétaire général de la CEEAC tout au long de la mission.

Une gratitude et une invite

CEEAC TOURNEE Sao tome 550 01Le chef de la diplomatie gabonaise et le Secrétaire général de la CEEAC ont exprimé leur profonde gratitude à tous les chefs d’Etat, ainsi qu’à leurs populations pour la marque d’hospitalité légendaire à leur endroit. Ils ont salué le soutien indéfectible des hautes autorités des pays visités, soutien sans faille qu’ils apportent à la CEEAC dans le cadre de son fonctionnement en vue d’atteindre les objectifs de la Réforme institutionnelle notamment celui de transformer le Secrétariat Général actuel en une Commission, afin de doter l’organe exécutif de plus de prérogatives et de marge de manœuvre pour conduire le processus d’intégration.

Les émissaires du Président en exercice de la CEEAC ont salué le leadership des Chefs des Etats visités et émis le vœu de leur frère Ali Bongo Ondimba de voir se tenir dans des délais raisonnables le Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat devant entériner et valider l’ensemble des textes réglementaires adoptés par les ministres réunis en Comité de pilotage à Libreville, la capitale gabonaise.

Une compassion

Ayant appris avec consternation la triste nouvelle de l’accident ferroviaire en République Démocratique du Congo qui a coûté la vie à une cinquantaine de personnes, les émissaires du Président Ali Bongo Ondimba ont exprimé leur vive compassion aux dirigeants et au peuple congolais face à ce drame et momentanément mis un terme à leur mission auprès du Président Félix Tshisékédi.