Photo de groupe

Libreville(Rép. Gabonaise), le 19 juin 2019-Après les travaux du Comité Technique des Experts qui se sont étalés sur cinq jours, le tour est revenu au Comité de pilotage de la Réforme institutionnelle de tenir sa réunion ministérielle.

L’objectif de cette rencontre de trois jours est d’entériner les nouveaux textes fondamentaux de la Réforme institutionnelle de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale(CEEAC). Quatre allocutions ont été prononcées au cours de la cérémonie d’ouverture :

  • L’allocution du chef de la section politique de l’UNOCA, Monsieur Sancho Coutino, Représentant le  Représentant Spécial du Secrétaire général de l’ONU ;
  • L’allocution du Président de la Commission de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique centrale(CEMAC), le Professeur Daniel ONA ONDO ;
  • L’allocution du Secrétaire général de la communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale, SEM. Ahmad Allam-mi ;
  • Et le discours d’ouverture du Ministre Gabonais des Affaires Etrangères, Président du Comité de Pilotage de la Réforme institutionnelle, SEM. Alain Claude Billié bi Nze.

Dans son mot de bienvenue, le Secrétaire général de la CEEAC s’est félicité de l’appui apporté par les partenaires techniques et  financiers au processus de Réforme, en particulièrement la Banque africaine de Développement. « Je voudrais en particulier exprimer notre reconnaissance à la Banque Africaine de Une vue des participantsDéveloppement et à l’Union européenne dont les appuis ont été décisifs pour le financement du processus de réforme », a martelé l’ambassadeur Allam-mi, avant de lever l’équivoque sur  les difficultés que traverse la CEEAC depuis sa création à nos jours : « Plusieurs études ont montré les faiblesses et les dysfonctionnements qui ont affecté négativement les performances et l’image de la CEEAC » et c’est pour apporter des remèdes à ces maux qui minent l’institution que les Décisions courageuses ont été prises par les Chefs d’Etat : « c’est pour trouver une solution à ces insuffisances criardes que la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, lors de sa seizième session ordinaire tenue à N’Djamena le 25 mai 2015, avait approuvé notre proposition « d’initier une réforme profonde de la CEEAC ».

Il a ensuite rappelé que l’objectif de la réforme institutionnelle est globalement d’améliorer l’efficacité et l’efficience de notre Communauté pour en faire une Communauté Economique Régionale viable et forte, dotée d’un Exécutif à l’architecture rénovée et adaptée aux défis de l’heure.

Pour sa part, le Président de la CEMAC a émis le vœu que le nouvel arsenal juridique de la CEEAC s’inscrive résolument dans la fusion prochaine  de nos communautés économiques régionales, que le corpus juridique de la future communauté économique de l’Afrique centrale en chantier corrige les insuffisances normatives décelées dans le fonctionnement de nos institutions, que le principe d’équité géographique et la concurrence soient consacrées comme les seuls critères de désignation des responsables et de recrutements au sein de la CEEAC et que le financement innovant détaché des trésors nationaux soit sécurisé pour le fonctionnement harmonieux  des nouvelles institutions et des projets intégrateurs de la zone.

La cérémonie d’ouverture a pris fin par une photo de famille pour immortaliser l’évènement.

.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.