Sao Tomé(Sao Tomé et Principe), le 19 octobre 2018- La cour constitutionnelle de Sao Tomé et Principe a finalement tranché. C’est le parti au pouvoir Action démocratique indépendante(ADI) qui remporte l’élection législative du 07 octobre 2018 avec 32.731 voix sur 97.240 électeurs inscrits sur l’ensemble du territoire, soit 25% des suffrages exprimés.

Une dizaine de jours après le scrutin du 07 octobre dernier, des doutes ont plané sur les résultats donnés par la Commission Electorale Indépendante(CENI) et même sur le nombre des bulletins nuls et blancs issus de ce vote.

La cour constitutionnelle a dû procéder au recomptage de tous ces bulletins sous les yeux de tous les partis ayant pris part à l’élection et c’est aujourd’hui que le verdict est tombé. Prévue à 12heures (heure locale), c’est finalement à 14 heures que la cour a commencé ses travaux par la signature des procès verbaux et d’autres documents de recomptage par les représentants des partis ayant participé aux élections. Ils étaient au nombre de douze personnalités. Ces documents ont été également signés par les membres de la cour constitutionnelle.

 

Proclamation

Après la signature des documents, le Secrétaire général et le président de la cour constitutionnelle ont procédé au rituel conformément aux lois et textes en vigueur.

Il ressort de cette proclamation ce qui suit :

  • Le recomptage des voies concernait les sept districts que compte le pays ;

  • 97.240 électeurs inscrits sur l’ensemble du territoire ;

  • 78.617 électeurs ont voté soit un pourcentage de 80,8% du nombre des inscrits ;

  • 18.623 bulletins nuls soit 19,2% ;

    L’ADI vient en tête avec 32.731 voix soit 25% ;

    suivi du Mouvement pour la libération de São Tomé-et-Principe - Parti social-démocrate MLSTP avec 31.493 voix soit 23% ;

    puis la coalition avec 7.416 voix soit 5% et le MCI avec 1.153 voix soit 2%.

    L’ADI, parti actuellement majoritaire a remporté les élections législatives, mais n’a pas obtenu la majorité absolue.

    Ces résultats définitifs validés  par la cour ne diffèrent pas de ceux provisoires proclamés par la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI).

    Le recomptage des bulletins nuls et blancs qui a été fait par la cour de manière complète n’a pas modifié les tendances provisoires de la CENI.

    Des informations reçues au niveau des personnalités assumant des responsabilités constitutionnelles (CENI, Cour Constitutionnelle et Assemblée nationale) font état de ce qui suit :

  1. Le président de la république procédera à la mise en place des Assemblées à trois niveaux (local ,régional et national) au cours de la période qui va de la date de la proclamation par la cour constitutionnelle jusqu’au 15 novembre 2018 ;

  2. A l’entrée de l’Assemblée nationale dans sa mandature après la mise en place de ses instances internes, le Président de la république demandera au parti arrivé premier aux élections législatives, l’ADI en l’occurrence, de composer le gouvernement et de se présenter à l’Assemblée pour requérir son avis qui peut être l’acceptation ou le refus. Le temps que disposera constitutionnellement l’ADI est d’un mois. Le Président de la République attendra jusqu’aux environs de la fin du mois de décembre 2018.

  3.     Si l’ADI ne réussi pas à former le gouvernement, le Président demandera au parti arrivé deuxième aux élections législatives de former le gouvernement. Il s’agira du Parti MLSTP.

  4. Ainsi, selon toutes les variantes, la mise en place du gouvernement sera effective en janvier 2019, selon les délais constitutionnels ;

    La ville après la proclamation

    Des constatations et informations recueillies ça et là dans la ville, nous révèlent ce qui suit :

  1. La ville de Sao Tomé est restée très calme ;

  2. Un meeting de liesse a été organisé une heure après la proclamation par le MLSTP au centre ville(place publique du bord de la mer) avec la présence de beaucoup de jeunes agrémenté par la musique de trois orchestres.

  3. les  tractations ont commencé pour s’attirer les faveurs de la coalition ayant obtenu cinq députés. Toutefois, tout porte à croire qu’elle est en accointance avec le MLSTP, ce qui justifierait ce meeting monstre de liesse.

    Dans son discours de clôture, le Président de la cour constitutionnelle a salué la présence dans la salle de la communauté internationale.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.