Une Réunion tripartite CEEAC-UNOCA-UNREC a eu lieu le jeudi 06 septembre dans les locaux du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA) sous la présidence du Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies, François Louncény Fall et de son Excellence, l’Ambassadeur Ahmad ALLAM-MI, Secrétaire général de la CEEAC, en présence du Directeur d’UNREC, M. Anselme YABOURI et des Experts de ces trois institutions.

Poser les jalons d’une collaboration entre le Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement en Afrique (UNREC) et le Secrétariat Général de la CEEAC dans la mise en œuvre du Projet « Soutien aux Etats africains dans la vision-Faire taire les armes en Afrique d’ici 2020”: renforcement des capacités en Afrique centrale », tel est l’objectif de la rencontre.

 Dans son mot introductif, le Représentant spécial pour l'Afrique centrale et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (ONUCA), Monsieur François Louncény Fall, a rappelé que  les pays membres de la CEEAC se sont dotés de  la Convention de l'Afrique Centrale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre, de leurs munitions et de toutes pièces et composantes pouvant servir à leur fabrication, réparation et assemblage, dite «Convention de Kinshasa » . La Convention est entrée en vigueur le 8 mars 2017. Toutefois, a-t-il souligné, « il y a lieu de promouvoir sa mise en œuvre et sa ratification complète par les Etats de la CEEAC »

 Le Secrétaire général de la CEEAC a remercié l'UNOCA pour avoir facilité  cette réunion dans ses  locaux.  Il a tenu aussi à remercier l'UNREC, institution spécialisée des Nations Unies sur la question du contrôle des armes légères,  pour avoir songé à la CEEAC pour réaliser  ensemble des activités en Afrique centrale.

 Parlant de la Convention de Kinshasa, Son excellence ALLAM-MI a signalé que qu’elle donne au  Secrétariat Général de la CEEAC,  entre autres,  la mission de   coordination et de suivi de sa mise  en œuvre  au niveau sous-régional. Aussi a-t-il énuméré les actions jusque-là entreprises par la CEEAC à l’instar de la préparation du  plan  de mise en œuvre (2019-2023) destiné à apporter une assistance technique intégrale couvrant les différents domaines réglementés par la Convention de Kinshasa et l’ assistance  aux  Etats dans les volets de la sensibilisation des Etats membres restant  pour sa ratification et d' autres instruments juridiques pertinents sur le contrôle des armes .

« Nous accueillons  donc l’UNREC, comme un  partenaire privilégié. Nous sommes prêts   à  examiner ensemble comment mettre en œuvre  le projet  "Soutien  aux Etats africains pour la vision faire taire les armes d'ici 2020: renforcement des capacités des Etats de l'Afrique centrale" » a-t-il conclu.

Enfin, le Directeur d’UNREC, M. Anselme YABOURI a présenté le projet d’appui à la mise en œuvre de la Convention de Kinshasa dont l’objectif  est de renforcer les capacité technique et juridiques des États de l'Afrique centrale à prendre en compte les divers aspects des ALPC illicites par la mise en œuvre effective de la Convention de Kinshasa, en appui à la vision « Faire taire les armes d'ici 2020 » de l’Union africaine.

Un échange s'en est suivi sur l’examen dudit projet à l’issue duquel les experts de la CEEAC, de l’ONUCA et de l’UNREC ont été conviés à séance de travail  technique afin d’harmoniser des vues, d’accélérer le processus et déterminer les rôles attribués à chaque partie  en vue de la concrétisation de ce projet. 

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.