Libreville, le 17 septembre 2014

 

Les ambassadeurs des Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) accrédités au Gabon se sont réunis ce jour autour du Secrétaire Général de la CEEAC, son Excellence, l’ambassadeur AHMAD ALLAM-MI. Au menu de la rencontre, la situation sécuritaire en Afrique Centrale, les préparatifs due la Session ordinaire  de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement qui se tiendra du 24 au 25 novembre 2014 à N’djamena au Tchad et les questions de fonctionnement du secrétariat général de la CEEAC.

Abordant le premier point à l’ordre du jour, le Secrétaire Général de la CEEAC a fait un tour d’horizon de quelques foyers de tension qui écument l’Afrique Centrale et des moyens mis en place pour les éradiquer. Il s’est félicité du retour progressif du calme en République Démocratique du Congo et a réaffirmé l’indéfectible soutien de la CEEAC à ce processus.

S’agissant de la menace grandissante que fait peser l’organisation terroriste Boko-haram sur l’ensemble du continent avec des répercussions dans certains Etats membres de la CEEAC, L’ambassadeur ALLAM-MI a appelé l’ensemble des Etats à la solidarité afin de barrer le chemin à cette nébuleuse secte.

Le Secrétaire Général de la CEEAC a retracé les différentes étapes de la crise en République centrafricaine depuis des décennies et les efforts consentis par les organisations sous-régionales (CEMAC et CEEAC) pour tenter de juguler la crise. Depuis le départ du président François BOZIZE du pouvoir, la CEEAC a englouti d’énormes moyens humains, matériels et financiers pour soutenir la République Centrafricaine. Des dizaines de milliards de FCFA ont été mobilisés pour le maintien des troupes de la FOMAC et  l’appui au gouvernement de transition.

Au moment où la force onusienne vient de prendre la relève de la MISCA, la CEEAC continuera toujours à apporter son soutien à la transition politique dans cet Etat membre, a précisé le responsable numéro un du secrétariat général de la CEEAC.

Les travaux préparatoires à la XVIe session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement vont bon train, a annoncé le Secrétaire Général à ses hôtes. Un Comité préparatoire a été mis en place au sein du secrétariat général. Les travaux de ladite Conférence débuteront le 16 novembre 2014 par la réunion de la commission consultative qui sera suivie de celle du Conseil des Ministres avant le sommet des Chefs d’Etat prévu les 24 et 25 novembre 2014.

Le problème des ressources humaines se posent avec acuité au sein du secrétariat général. D’une part, les effectifs ne répondent pas aux tâches et missions à accomplir et de l’autre on note un vieillissement du personnel. Il est important que la réforme institutionnelle envisagée tienne compte de ce facteur, a souligné le Secrétaire Général de la CEEAC qui a reçu le soutien des ambassadeurs pour procéder au renouvellement des équipes, au départ à la retraite de ceux qui en ont atteint l’âge et à l’assainissement du secrétariat général.

Le Secrétaire Général a informé ses hôtes de l’inauguration au début du mois en cours à Yaoundé au Cameroun, du Centre Interrégional de Coordination pour la sûreté et la sécurité maritimes dans le golfe de Guinée et du processus de rationalisation des deux communautés économiques régionales (CEEAC-CEMAC).

Au cours de l’échange, les diplomates ont fait des propositions allant dans le sens du renforcement du processus d’intégration en Afrique Centrale et de la coopération multidimensionnelle avec l’Europe, l’Asie et les Amériques.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.