Libreville(Rép. Gabonaise), le 28 février 2017- L’ambassadeur d’Italie en République Gabonaise S.E.M.  Paolo DE NICOLO a été reçu ce matin par le secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) SEM. Ahmad ALLAM-MI. Le diplomate italien est venu s’imprégner des dernières décisions prises à la 28è session ordinaire du Sommet des Chefs d’Etat de la Commission de l’Union Africaine, du fonctionnement de la CEEAC et des dossiers brûlants de l’heure.

L’Italie siège et préside actuellement le Conseil de sécurité de l’ONU et présidera la prochaine réunion dudit conseil, raison pour laquelle Paolo DE NICOLO veut puiser à la  source l’ensemble des Décisions prises à la rencontre annuelle de l’Union Africaine (L’UA) de Janvier dernier, le fonctionnement des organisations sous-régionales, la nouvelle architecture de l’UA au sortir du dernier sommet.

Prenant la parole, le Secrétaire général de la CEEAC a égrainé les principales décisions qualifiées d’historiques prises par les chefs d’Etat au nombre desquelles, le retour du Maroc au sein de la famille africaine, l’adoption du mode de financement autonome des activités de l’Union par le prélèvement de 4% des taxes sur les importations hors d’Afrique. La réforme de l’Union Africaine qui passe inéluctablement par la rationalisation de son fonctionnement, la responsabilisation des Communautés Economiques Régionales(CERs), la Zone de Libre Echange continentale(ZLEC),  l’épineux dossier sur la position de l’Afrique sur la Cour pénale Internationale(CPI) et l’Accord de partenariat Economique entre les pays d’Afrique et l’Union Européenne, sont autant de dossiers débattus au Sommet de l’Union Africaine et qui ont été évoqués par l’ambassadeur ALLAM-MI.

S’agissant de la CEEAC, l’ambasssadeur ALLAM-MI a estimé que l’aboutissement à l’horizon 2017  de la Zone de Libre Echange de l’Afrique Centrale et la réforme de la CEEAC sont parmi les dossiers les plus importants sur lesquels le secrétariat général travaille actuellement. Il a également déploré la persistance de la violence dans les pays en crise sociopolitique comme la République Démovratique du Congo et la République centrafricaine. Plusieurs initiatives sont prises pour ramener la paix définitive  en RCA, mais les conflits d’intérêts des protagonistes de la crise éloignent les chances d’un aboutissement à court terme desdties initiatives. Une initiative africaine conduite par l’UA, la CEEAC, l’Angola, le Tchad  et le Congo semble faire du chemin, mais beaucoup reste à faire pour garantir son succès, a estimé le Secrétaire général de la CEEAC.

Pour le Secrétaire général de la CEEAC, la crise économique née de la chute des prix du pétrole a des répercussions notoires sur le développement des pays producteurs,  et de nombreux chantiers sont arrêtés par faute d’argent.

L’échange a culminé sur la situation des étrangers en Afrique du sud, la coopération entre la CEEAC et la CEDEAO qui constitue une des garanties pour la négociation de l’APE et les avantages de la réformes de la CEEAC. Un échange qualifé d’enrichissant par l’ambassadeur d’Italie.

 

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.