Brazzaville, le 11 juillet 2014

Une vue des participants à la reunion préparatoire du forum de Brazzaville sur la RCA.

La Première Réunion préparatoire au Forum de Brazzaville sur le Dialogue Politique et la Réconciliation Nationale en République Centrafricaine, s’est tenue à Brazzaville le 11 juillet 2014, au Ministère des Affaires Etrangères de la République du Congo. D’entrée de jeu, le ministre congolais des affaires étrangères son Excellence Basile IKOUEBE a précisé que le Forum de Brazzaville visait à terme l’arrêt de toutes les violences, l’accord de cessation des hostilités et le désarmement des groupes armés. Afin de mettre un terme à toutes les rumeurs et intoxications, les participants ont martelé que ce Forum constituait la première étape d’un processus visant à assurer la participation la plus large possible des différentes couches de la population centrafricaine, et son appropriation du processus qui se poursuivra en terre centrafricaine, le tout devant se dérouler selon un schéma en trois étapes, à savoir :

-       Forum de Brazzaville pour la réconciliation nationale ;

-       Consultations populaires pour la reconstruction nationale ;

-       Forum de Bangui pour la Réconciliation et la Reconstruction Nationale.

De ce point de vue le Forum de Brazzaville n’a pas pour ambition de se substituer au peuple centrafricain ou de lui imposer une quelconque volonté, mais de l’accompagner vers une sortie de crise, conformément aux conclusions de la Concertation des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC à Malabo du 27 juin 2014 et de la 5ème Réunion du GIC-RCA ;

« Notre souhait ardent, est de voir le forum déboucher sur un accord de cessation des hostilités et de désarmement, assorti de mesures d’accompagnement, et un engagement politique sur la suite du processus», ont exprimé de façon unanime l’ensemble des participants qui ont salué au passage, les efforts consentis par le gouvernement centrafricain, notamment dans la mise en place d’un Comité préparatoire dudit Forum, et s’est félicitée des initiatives prises à ce jour par certaines autorités religieuses et les ONG en faveur de la paix.

S’agissant de la participation des délégations au Forum, la médiation internationale a réaffirmé le caractère inclusif de l’ensemble du processus de paix en République Centrafricaine, de manière à garantir la participation de toutes les composantes politiques, civiles et armées, y compris les déplacés internes, les réfugiés et les représentants de la diaspora.

En vue de renforcer la transparence, la lisibilité et la visibilité du processus et surtout pour contrer toutes velléités de désinformation constatées ça et là, la médiation internationale a reconnu la nécessité de mettre en place une stratégie de communication offensive.

La Médiation Internationale a invité la Communauté internationale à soutenir sur le plan financier et logistique, le lancement et la conduite du processus en cours.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.