Concertation des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) en marge de la 23ème session ordinaire du Sommet de l’Union Africaine Malabo 27 juin 2014

Il s’est tenu le 27 juin 2014, en marge de la 25ème session ordinaire du Sommet de l’Union Africaine à Malabo en Guinée Equatoriale, une concertation des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, en présence de Son Excellence Monsieur Ould Abdel Aziz, Président en Exercice de l’Union Africaine, à l’effet d’évaluer la situation politique, sécuritaire et humanitaire en République Centrafricaine.

Etaient présents à la concertation :

-          Son Excellence Monsieur Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad, Président en exercice de la CEEAC ;

-          Son Excellence Monsieur Obiang NGUEMA BASOGO, Président de la République de Guinée Equatoriale ;

-          Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République du Cameroun ;

-          Son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République du Congo ;

-          Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Gabonaise ;

-          Son Excellence Monsieur Manuel PINTO DA COSTA, Président de la République Démocratique de Sao-Tomé et Principe ;

-          Son Excellence Madame Catherine SAMBA PANZA, Chef de l’Etat de Transition de la République Centrafricaine ;

-          Son Excellence Monsieur Manuel DOMINGOS VICENTE, Vice-président de la République d’Angola ;

-          Son Excellence Monsieur Raymond TCHIBANDA, Ministre des Affaires Etrangères de la République Démocratique du Congo ;

-          Ambassadeur Ahmad ALLAM-MI, Secrétaire général de la CEEAC ;

-          Monsieur Babacar GAYE, Représentant Spécial du Secrétaire général de l’ONU en RCA ;

-          Monsieur Jean-Marie Michel MOKOKO, Représentant Spécial de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine en RCA ;

Au cours de la concertation, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont suivi l’exposé de Son Excellence Madame SAMBA PANZA Catherine, Chef de l’Etat de Transition, sur la situation politique, sécuritaire et humanitaire en République Centrafricaine.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont pris note de la déclaration de la Présidente de Transition et lui ont réitéré leur soutien dans l’accomplissement de sa mission pour la reconstruction de son pays. Ils ont par ailleurs pris acte de sa volonté de remanier son gouvernement.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont exhorté les Autorités de la Transition à travailler dans le sens de l’apaisement et de la réconciliation nationale et à œuvrer en faveur de la réconciliation nationale, à combattre toutes pratiques discriminatoires qui minent la cohésion nationale et à mettre en œuvre la feuille de route pour la consolidation de la sécurité et des fondements de la relance économique.

Les Chefs d’Etats et de Gouvernement ont exprimé leur préoccupation face aux exactions commises sur les populations civiles par les groupes armés et demandé à l’ensemble des groupes armés, les forces politico-militaires et la classe politique centrafricaine à cesser toute forme de violence afin de préserver et de consolider les acquis de la Transition et à s’engager dans une recherche de solution pacifique et politique pour sortir leur pays de la crise. Ils ont appelé les acteurs de la crise centrafricaine à un engagement politique plus soutenu et insisté sur la nécessité d’une forte cohésion et d’une réelle unité d’action entre tous les acteurs de la Transition. Ils ont appelé tous les acteurs centrafricains concernés, y compris les responsables des ex-Séléka et des anti-Balaka, à multiplier  les appels, sans équivoque, à leurs partisans pour qu’ils mettent un terme immédiat aux attaques contre les populations civiles et à tous les autres actes de violence de nature à saper les efforts visant à restaurer la sécurité et à promouvoir la réconciliation ;

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont exprimé leurs remerciements à la Communauté internationale et l’ont exhortée à continuer de jouer un rôle actif dans la résolution de la crise qui prévaut en République centrafricaine. Ils ont demandé au Secrétariat général des Nations Unies, la Commission de l’Union Africaine et le Secrétariat général de la CEEAC à mettre en place urgemment, avec l’appui de facilitateurs, une médiation internationale sous la conduite du Président Médiateur de la CEEAC, Son Excellence Monsieur Denis SASSOU N’GUESSO, afin d’aider les Centrafricains à reprendre, en terrain neutre, le chemin du dialogue en vue de se doter d’un nouveau cadre politique de gestion consensuelle de la transition et de sortie de crise. Ils ont exprimé le vœu de voir l’ensemble des acteurs de la crise faire partie de la solution et contribuer à la réussite de la transition, et ce, sans préjudice de la présentation de leur candidature aux prochaines échéances électorales.

Enfin, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont appelé l’ensemble des forces régionales et internationales présentes en République Centrafricaine à œuvrer en harmonie dans le seul intérêt du Peuple Centrafricain.

Fait à Malabo, le 27 juin 2014

 

 

 

 

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.