Kinshasa, le 12 mai 2016- A la tête de la délégation du Secrétariat général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) à la Réunion ministérielle commerce-finances des Etats membres de la CEEAC, le Secrétaire général , l’ambassadeur Ahmad ALLAM-MI a été reçu par le ministre congolais des finances son Excellence Henri YAV MULANG.

Après échange d’amabilité entre les deux personnalités, le secrétaire général de la CEEAC a d’entrée de jeu salué le leadership de la RD Congo qui est appelée à jouer le soutien indéfectible de nos Chefs d’Etat au processus de paix à la République Centrafricaine(RCA), l’épineuse question de l’Accord de Partenariat entre l’Union Européenne et les pays de l’Afrique Centrale, l’impérieuse nécessité de procéder à la réforme organisationnelle et fonctionnelle de la CEEAC, le processus de rationalisation entre la CEEAC et la CEMAC, les questions de gestion durable des écosystèmes, de la biodiversité et le fonds vert, et bien entendu le fardeau des arriérés des cotisations que trainent plus de la moitié des Etats membres. « Nous partageons des valeurs communes au sein de l’espace CEEAC et avons l’obligation de les défendre et de les préserver dans un élan commun de solidarité » a conclut l’ambassadeur ALLAM-MI qui en appelle au dialogue permanent à l’intérieur de la CEEAC.

Allam Mi yav muag02Prenant la parole à son tour, le Ministre congolais des finances a approuvé la pertinence et le bienfondé de la démarche de son hôte, arguant que la volonté de nos Chefs d’Etat est de voir aboutir le processus d’intégration régionale et partant l’intégration au plan continental. Mais l’aboutissement  du processus d’intégration régionale n’est permissible qu’en dotant nos organisations régionales de moyens financiers à la hauteur de nos ambitions, a renchéri le membre du gouvernement congolais.

« Nous devons nous inscrire dans la dynamique de l’intégration régionale en allant inéluctablement vers la création d’une Zone de Libre Echange régionale et continentale….c’est un défi pour notre région et notre continent tout entier », a martelé le ministre congolais des finances, tout en précisant le rôle incontournable des moyens financiers dans l’atteinte de ces objectifs.

S’agissant des arriérés des cotisations de la RD CONGO, Henri YAV MULANG a déclaré que son pays s’acquitterait de toutes ses cotisations de manière progressive.

L’entretien s’est achevé sur une note emprunte de convivialité, d’espoir et de compréhension mutuelle.

 

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.