Libreville, le18 mars 2016

Le Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale(CEEAC) l'ambassadeurAhmad ALLAM-MI et le Secrétaire exécutif de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs(CIRGL)  Alphonse NTUMBA LUABA ont signé un Mémorandum d'Entente(MOU) entre leurs deux institutions respectives. Quatre moments forts ont marqué cet évènement: le premier, un tête à tête entre les deux chefs des instituions, suivie de la cérémonie de signature du MOU, puis des mots de circonstance avant de boucler par un déjeuner offert à l'honneur de la délégation de la CIRGL.

Au cours de leur échange de mot de circonstance, les deux chefs des institutions se sont félicités de la signature du présent MOU arguant que celui-ci contribuerait au renforcement des liens de coopération, la collaboration et le partenariat  entre la CEEAC et la CIRGL, un outil selon l'ambassadeur ALLAM-MI de relever les défis auxquels fait face la région d'Afrique Centrale.

"En engageant aujourd'hui nos deux organisations à travers la signature de ce MOU sur des questions aussi importantes, nous réalisons la vision de nos chefs d'Etat  de voir les populations d'Afrique Centrale œuvrer ensemble pour futur commun et cela répond en même temps au vœu de l'Union Africaine qui est celui de voir les organisations sous-régionales de rationaliser leurs activités et de coopérer afin de promouvoir la stabilité et le progrès sur le continent", a martelé le Secrétaire général de la CEEAC.

Les chefs d'Etat et de gouvernement  de la CIRGL ont donné leur aval pour la tenue d'un sommet conjoint CEEAC/CEEAC a déclaré le Secrétaire exécutif de la CIRGL Alphonse NTUMBA LUABA qui a ajouté que désormais la CEEAC et son organisationdevraient travailler main dans la main pour promouvoir les valeurs de paix et de développement durable.

Alphonse NTUMBA LUABA, de nationalité congolaise (RDC), est Secrétaire exécutif de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) depuis fin décembre 2011. Il succède à LIBERATA MULAMULA. Il a, entre autres, été ministre des droits humains de son pays, Secrétaire général du gouvernement de transition de la RDC et responsable du Programme National de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion des ex-rebelles.