Libreville, le 15 avril 2015

Le Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), l’ambassadeur Ahmad ALLAM-MI a échangé abondamment ce matin avec le conseiller principal de Crisis Management Initiative (CMI) M. Corentin KI-DOULAYE. Les échanges portaient sur l’évolution de la situation sociopolitique en République centrafricaine à la veille de la tenue du Forum de Bangui.

Depuis trois mois, les experts de la CEEAC travaillent main dans la main avec ceux de CMI pour écouter, dialoguer avec l’ensemble de la classe politique, la société civile, les confessions religieuses dans le cadre des consultations à la base, en vue de préparer le forum de Bangui.

 

Les équipes se sont déployées sur le terrain, dans les préfectures et sous-préfectures, dans les arrondissements de la ville de Bangui, a expliqué M. KI-DOULAYE qui s’est réjouit de l’intérêt porté par les populations à cette démarche de porte à porte. Il ressort que chaque délégation au forum sera composée de trois personnes à savoir un homme, une femme et un jeune, et que plus cinq cent délégués sont attendus à ce rendez-vous. A l’issue des consultations et des séances de restitutions, un rapport a été dressé et transmis au gouvernement.

Le représentant de CMI s’est félicité de l’omniprésence de la CEEAC au sein du G-8 et de son apport aux consultations de base. Le forum de Bangui se tiendra sous quatre thèmes : (01) Paix et sécurité, (02) justice et réconciliation, (03) Développement économique et (04) gouvernance.

Malgré ces avancées notoires, la situation sécuritaire reste encore volatile, a déploré le conseiller principal de CMI, qui a déclaré que le gouvernement n’a pas encore pris le contrôle de l’ensemble des régions et l’administration ne s’est pas encore déployée sur l’ensemble du territoire national. Tous ces retards ne sont pas de nature à confirmer la fin de la transition en août 2015. Une certaine lassitude est aussi perceptible au sein de la communauté internationale qui souhaite que les centrafricains prennent leur destin en main.

Il est souhaitable que le forum soit inclusif avec la participation de toutes les couches de la société centrafricaine. Le Secrétaire général de la CEEAC s’est félicité pour sa part, du rôle joué par CMI dans le renforcement de la place de la CEEAC au sein des organismes chargés de soutenir la transition, et souhaité que la coopération entre la CEEAC et CMI se fructifie d’avantage. Il en appelle par ailleurs au sursaut de patriotisme des centrafricains, afin qu’ils reconstruisent leur pays meurtri par des conflits fratricides récurrents.

Crisis Management Initiative (CMI) est un organisme indépendant, une organisation non gouvernementale qui œuvre pour la résolution des conflits et pour bâtir une paix durable.  CMI a des bureaux à Helsinki et Bruxelles..  Il a été fondé par Martti Ahtisaari , l'ancien Président de la Finlande , en 2000 et  Prix Nobel de la Paix en 2008.