Libreville, le 04 mars 2015

Le Ministre gabonais du commerce et de l’Artisanat son excellence Gabriel TCHANGO a reçu en audience dans son cabinet de travail une délégation du secrétariat général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) conduite par le Secrétaire général l’ambassadeur Ahmad ALLAM-MI. Au menu de l’entretien, les préparatifs de la 8è Réunion des ministres africains de l’Artisanat qui se tiendra au mois de juin prochain à Libreville au Gabon.

 

Après l’échange d’amabilité, le Ministre a planté le décor en rappelant certaines clauses de la 7è réunion des ministres africains de l’artisanat tenue à Nairobi au Kenya, parmi lesquelles, celle qui avait porté le Gabon à la vice présidence du Comité de coordination pour le développement et la promotion de l’artisanat africain (Codepa). Le Gabon a abrité en décembre 2013, la première réunion des directeurs généraux de l’artisanat des pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale( CEEAC) et prépare actuellement sa 8è Réunion des ministres en charge de l’artisanat .

Cette réunion, le ministre gabonais souhaite qu’elle soit mieux réussie que celle de Nairobi. Pour y parvenir, le membre du gouvernement multiplie les initiatives. Il a rencontré certains de ses homologues de l’Afrique Centrale, échangé avec les milieux financiers pour solliciter un appui et entretien des liens très étroits avec les artistes concernés. D’ici là, Gabriel TCHANGO préconise de se retrouver avec les représentants de l’Union Européenne et ceux de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale.

« L’artisanat a toujours été marginalisé dans bon nombre de nos pays, a-t-il déclaré, alors que c’est un secteur pourvoyeur d’emplois dans d’autres. » Gabriel TCHANGO a cité de nombreux pays qui ont résorbé le chômage à grande échelle, grâce aux emplois dans le secteur de l’artisanat, le cas du Botswana. Il a ensuite évoqué des exemples des non-africains qui ont prospéré grâce à l’artisanat africain.

Le membre du gouvernement gabonais propose que le patrimoine culturel et artisanal soit scrupuleusement protégé, afin qu’il contribue à la croissance de nos Etats et à la lutte contre la pauvreté qui fragilise nos économies.

Le Secrétaire général qui a écouté attentivement l’exposé du ministre s’est dit lui aussi prêt mettre la main à la patte pour la réussite de cette grande rencontre de juin 2015 à Libreville. Il a promis de travailler avec ses experts dans le sens du succès de ses assises.

Le Comité de coordination pour le développement et la promotion de l’artisanat africain(CODEPA) a été Créé en 1990.  C’est une organisation interafricaine composée de 27 États membres. Il est le fruit de la volonté des Africains de fédérer leurs efforts en une organisation continentale, unique et forte pour le développement et la promotion de l’artisanat. Il a pour mission de mener des réflexions et d’entreprendre des actions pour un meilleur devenir de l’artisanat africain.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.